Mali : La junte a jusqu’au 15 septembre pour remettre le pouvoir à un président de transition et un premier ministre civil (CEDEAO)

Lors du sommet ordinaire de la conférence des chefs d’Etats de la CEDEAO qui a débuté dans la matinée du 07 août 2020 à Niamey, les président Ouest Africains se sont une fois de plus penchés sur la question malienne.

Les chefs d’Etat de la communauté ont décidé de maintenir les sanctions prises contre la mali et exiger de la junte la remise du pouvoir à un président civil ainsi qu’un premier civil au plus tard le 15 septembre 2020.

Il faut noter que la junte a initié des consultations avec l’ensembles des forces vives maliennes dans le but de trouver un consensus sur la mise en place d’une transition.

Source: RFI

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page