Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara candidat pour « cas de force majeur »

Comme le disent les ivoiriens dans leur jargon , « le nouchi », Alassane Ouattara a tué le suspens. Le 06 août 2020, dans son adresse à la nation à l’occasion de la fête d’indépendance de la Côte d’Ivoire, le président ivoirien en exercice est revenu sur sa décision de ne pas se porter candidat ,en annonçant officiellement candidat à l’élection présidentielle de 2020.

En s’adressant à la nation ivoirienne le 06 aout 2020, Alassane Ouattara a laissé entendre qu’il avait planifié une vie après la présidence notamment la gestion de son institut qui en cours d’achèvement. « J’avais décidé de passer le témoin à une jeune génération conduite par le premier ministre Amadou Gon Coulibaly », a rappelé Alassane Ouattara.

Amadou Gon Coulibaly décédé d’un infarctus le 08 juillet 2020, et à 03 mois de l’élection présidentielle, Alassane Ouattara estime que pour, « les défis » auxquels sont confrontés les ivoiriens, à savoir le maintien de la paix et la sécurité, la crise sanitaire (du coronavirus), « le risque » que tous leurs acquis engrangés depuis 2011 soient « compromis », il se voit obliger de reconsidérer sa position.

« Face à ce cas de force majeure et par devoir citoyen, j’ai décidé de répondre favorablement à l’appel de mes concitoyens me demandant d’être candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020. Je suis donc candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 », a déclaré Alassane Ouattara.

Le président ivoirien a tenu à préciser que sa candidature est conforme à la constitution de 2016, qui n’est aussi nullement mise en cause par la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP).

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page