Burkina Faso : Zéphirin Diabré investi candidat de l’UPC à la présidentielle de novembre 2020

L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) a tenu ce 25 juillet 2020 son congrès extraordinaire et d’investiture de son candidat à la présidentielle à venir ce 25 juillet 2020 sous le thème « Ensemble avec Zeph, un nouveau départ en toute sécurité »..L’evement s’est déroulé à la salle des Sports de Ouaga 2000.

Plusieurs milliers de militants et sympathisants du parti du Lion ont pris d’assaut le palais des sports de Ouaga 2000 en cette matinée du 25 juillet 2020.Des militants venus des différentes régions et provinces pour investir le candidat qui ira défendre les couleurs du parti lors de l’élection présidentielle de novembre 2020.

En plus de ses militants, plusieurs autres personnalités sont venues de l’extérieur pour apporter leurs soutient au président du parti du Lion pour l’organisation du congrès du parti. En effet des délégations de partis politiques sont venues du Sénégal, de la Mauritanie et du Niger.

Plusieurs responsables du parti se sont succédé tour à tour sur la tribune avant l’arrivée du président du parti Zéphirin Diabré. Les différentes organisations du parti ont réaffirmé leur engagement au parti tout en faisant le bilan du quinquennat du pouvoir en place. Pour l‘ensemble de ces organisations, le régime en place n’a pas su gérer le Burkina Faso. C’est ce qu’a fait savoir le président de l’union nationale des jeunes du parti. « Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes mobilisés autour de notre géniteur politique, notre idole, notre Baobab (…) au nom de la jeunesse de l’UPC je rassure le candidat et champion national que nous sommes soudés et en ordre de bataille en attendant fermement ses mots d’ordre pour traduire dans les consciences et dans les urnes le changement utile », a déclaré Issouf Nikiéma, le président national des jeunes des partis.

« C’est maintenant l’heure du bilan »

Arrivé en grande pompe au palais et ayant pris la parole, le président du parti Zéphirin Diabré, a tenu à remercier tous les militants de son parti qui ont fait le déplacement. Il a également salué la présence des partis de l’opposition ainsi que ceux de la mouvance présidentielle. « Au petit frère Bachir Ouédraogo, lorsque tu vas retourner au siège du MPP, il faut saluer le président Simon Compaoré, le futur chef de file de l’opposition », a-t-il lancé à Bachir Ismaël Ouédraogo, ministre de l’énergie.

Pour Zéphirin Diabré, le bilan de la gestion du Burkina par le parti au pouvoir se fera avec une « précision chirurgicale » pendant les campagnes électorales à venir. Cependant Zeph, comme l’appelle ses proches a d’ores et déjà décrit ce bilan en quelques mots. « Terrorisme, Insécurité, Covid, exécution sommaire stigmatisation tensions communautaires, crises sociales, crises socio professionnelle, corruptions » sont en autres les mots qui résument le bilan du Mouvement pour le peuple et le Progrès au pouvoir depuis 05 ans. « Il y a de cela 05 ans, les Burkinabè ont commis la grave erreur de confier leur destin au MPP et à ses alliés. C’est maintenant l’heure du bilan. (…) Nous sommes déçus de la gestion du MPP et nous voulons le changement et le vrai changement. Nous indiquons que ce pays a besoin d’un nouveau départ, d’un nouveau souffle, d’une nouvelle vision et d’un nouveau challenge », a laissé entendre Zéphirin Diabré.

Désigné sans surprise le candidat du parti, Zéphirin Diabré a reçu les honneurs qui vont avec son statut notamment une écharpe, une médaille et un bâton de commandement. Investit candidat du parti à la présidentielle à venir, Zéphirin Diabré a le bras droit levé pris l’engagement devant ses militants de mener à bien sa mission.

« Des possibles coalitions »

Présent à la cérémonie auprès de celui qu’il appelle affectueusement grand frère, Eddie Kombiogo a tenu à saluer et féliciter le candidat Zéphirin Diabré à l’endroit de qui il ne tari pas d’éloge. « Il a été ministre des finances au moments ou le Burkina a connu des problèmes. Il a montré que le Burkina peut avoir des structures privées. Il a la chance, il est connu à l’international. Malheureusement des gens ont triché pour pouvoir arriver au pouvoir. Malgré tout, il est allé les féliciter parce que c’est un démocrate. (…) Je suis donc venu vous confirmer que le CDP, l’autre Baobab aux racines profondes est là et soutiendra et ira ensemble avec l’UPC », a déclaré le président du CDP qui sera investi à son tour le dimanche 26 juillet 2020.

Aux cotés de Zéphirin Diabré ce 25 juillet 2020, Gilbert Noel Ouédraogo, président de l’ADF/RDA a félicité le candidat et formuler le vœu de voir le Burkina Faso être géré par un libéral au soir du 22 novembre 2020.Pour atteindre cet objectif Gilbert Noel Ouédraogo n’exclut pas une alliance. « Imaginez un peu une alliance entre un lion et un éléphant dans notre arène politique. Rien, rien, rien ne peut leur résister. Ce sera assurément une victoire sans appels », a-t-il déclaré.

Après avoir annoncé la fin du congrès, le président du parti devrait se rendre à l’arrondissement 10 de la ville de Ouagadougou pour une remise de forage aux populations de la localité, a fait savoir le comité national d’organisation du congrès.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page