Burkina Faso : L’Opposition municipale de Ouagadougou exige la démission du Maire

L’affaire des 77 véhicules a été le principal point de la conférence de presse animée ce jeudi 25 juin 2020 par l’Opposition municipale de Ouagadougou. Les Conseillers municipaux membres des partis politiques de l’Opposition ont demandé la démission du Maire de Ougadougou, Armand Béouindé.

L’Opposition municipale de Ouagadougou est décidée à avoir la tête du Maire Armand Béouindé. « Nous avons pris langue avec nos avocats afin de saisir dans les jours à venir les juridictions compétentes pour suite à donner à cette affaire », a indiqué le porte-parole de l’Opposition municipale, Alban Raogo Zoungrana.

Mais bien avant cette demande de démission, les conseillers municipaux sont revenus sur la genèse de l’affaire.

« La délibération portant sur l’approbation de l’acquisition de véhicules par crédit-bail a été discutée au cours d’une session pendant laquelle des observations ont été émises par des conseillers de l’Opposition. Cette approbation a été faite par la majorité des conseillers présents pour acquérir du matériel de qualité pour la commune, à condition que les observations soient prises en compte.

Pour nous, conseillers de l’Opposition, il y a abus de confiance dans cette affaire et faux et usage de faux, car le Maire n’a pas porté les amendements de la session avant la conclusion du contrat.
De cette affaire, il faut retenir que les 12 maires d’arrondissements, sans distinction de bords politiques, avaient tous retourné les véhicules à eux donnés par la commune. Et, parmi eux figurent les maires du MPP.

Le Maire BEOUINDE a l’habitude de dire à qui veut l’entendre qu’il a obtenu le quitus du Conseil municipal pour agir. Cependant, il faut rappeler qu’un accord d’agir n’est pas un accord de mal agir.

En effet, il a été révélé par le Courrier confidentiel dans ses récentes parutions que le Maire s’est rendu coupable de conflit d’intérêts et de surfacturation dans cette affaire de location de 77 véhicules. Ces révélations sont tellement graves que la justice s’est saisie du dossier. Nous-nous constituerons plaignant dans cette affaire, dans les jours à venir ».

De ce qui précède, à l’instar du Chef de file de l’Opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF), l’Opposition municipale a exigé la démission du Maire de Ouagadougou.

Lire ⇒ Burkina Faso : Des conseillers de l’opposition veulent « dégager » le maire de la capitale

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page