Burkina Faso : Des conseillers de l’opposition veulent « dégager » le maire de la capitale

La session du conseil municipal de la commune de Ouagadougou a eu lieu ce 22 juin 2020 au palais de la culture Jean Pierre Guingané.C’était une session particulière car placée sous haute surveillance policière.

La session de ce 22 juin 2020 de la commune de Ouagadougou a donné l’impression d’un film d’action. En effet ce matin, le palais de la culture Jean Pierre Guingané a été sous une forte surveillance policière. L’ordre du jour portait sur 06 points à savoir, I- Examen et adoption du procès verbal de la troisième session ordinaire du conseil municipal du 24 octobre 2019; II- Examen et adoption de projet de délibération relatifs au Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales (FPDCT) ; III-Examen et adoption des comptes administratifs, gestion 2019 : budgets annexes et budget de la Commune de Ouagadougou ; IV- Examen et adoption du compte de gestion 2019 de la commune de Ouagadougou ; V- Examen et adoption des budgets supplémentaires, gestion 2020 : budgets annexes et budget de la Commune de Ouagadougou ; VI- informations diverses.

Les conseillers appartenant à l’opposition politique ont saisi l’occasion pour manifester. Ils avaient une seule exigence à savoir la démission du maire de la capitale. On pouvait lire sur les plancardes des manifestants « Béouindé démissionne », « Béouindé Dégage ».Il a fallu l’intervention de la police pour permettre au maire et aux conseillers presents dans la salle de pouvoir travailler.

En rappel le maire de la commune, Armand Béouindé a actuellement des déboires avec la justice. Il est cité dans deux affaires. L’une portant sur l’achat de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou et l’autre dans laquelle il est présumé victime, portant sur une affaire d’escroquerie impliquant un magistrat burkinabè et un particulier.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page