Affaire de 70 millions au Burkina Faso : « Le maire est la présumée victime » (Procureur du Faso)

Le procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Ouagadougou s’est prononcé pendant une conférence de presse ce 18 juin 2020 sur l’affaire dite de 70 000 000 du maire de Ouagadougou.

Harouna Yoda a laissé entendre que « dans le journal L’Evènement n°23 en date du 10 juin 2020, intitulé « poursuite Judiciaire contre le Maire de Ouagadougou, des magistrats sollicitent 70.000.000 de FCFA pour classer le dossier », mon parquet a ouvert une enquête qui a permis d’établir les faits en ce qui concerne le magistrat SAWADOGO Narcisse et BAGAGNAN Allassane. »

Pour le procureur, les enquêtes diligentées par son parquet n’ont pas permis de relever de charge contre le magistrat « BONKOUNKOU Dieudonné cité dans l’article du journal pour avoir agi avec SAWADOGO Narcisse et BAGAGNAN Alassane en vue de leurs bons offices auprès des juges chargés du dossier du maire pour le faire classer sans suite. »

Pour ce qui concerne la crédibilité des enregistrements dans lesquels on entend des voix considérées comme étant celles du maire Armand Béouindé et des sieurs SAWADOGO Narcisse et BAGAGNAN Allassane, le procureur a laissé entendre « Nous sommes en matière pénale ou les preuves sont libres. Du reste, les personnes mises en cause reconnaissent leurs voix dans les enregistrements. Elles reconnaissent le contenu des enregistrements. C’est un outil de preuve et en matière pénale, nous sommes fondés à l’utiliser pour faire avancer notre enquête ».

Selon Harouna Yoda, le maire Armand Béouindé n’a pas été placé sous mandat de dépôt ou garder à vue pour le fait qu’il est considéré comme étant la victime présumée dans cette affaire qui peut être qualifiée de tentative d’escroquerie et de diffamation en tenant compte des éléments à la disposition du parquet.

Le procureur du Faso a fait savoir  qu’aucun juge d’instruction n’ a encore été saisi pour cette affaire dite de 70 000 000.Par contre pour ce qui concerne le dossier des 77 véhicules, Harouna Yoda a laissé entendre que ce dossier est en cours d’enquête au sein de son parquet.

 

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page