Burkina/Coronavirus : L’UNFPA vient en aide à la région du centre

Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) a fait don de matériel de protection ce 14 mai 2020 au ministère de la santé dans le cadre de la lutte contre la maladie à Coronavirus au Burkina Faso.

Composé de deux mille (2000) masques type N95 et de cent quinze (115) équipements de protection individuel, c’est le matériel qui a été offert ce 14 mai 2020 au ministère de la santé par le UNFPA.Estimé à une valeur de plus de 9 millions, ce don est destiné aux prestataires des maternités et aux formations sanitaires de la région du centre.

Selon le chargé de programme du Fonds des Nations Unies pour la population, représentant le Représentant du UNFPA au Burkina Faso, le but de ce don est de permettre aux personnels de santé d’assurer leur protection et la continuité de l’offre des soins et de services de santé de la reproduction. « Nous faisons en sorte qu’il ait zéro décès maternel évitable. Pour pouvoir avoir ce zéro décès, il faut que ceux qui sont chargés de travailler dans ce sens soient protégés. », s’est exprimé le Dr Nassa Sawadogo Michel. Selon lui ce don vient également en appui au gouvernement burkinabè. « Seul le gouvernement ne peut pas venir à bout de cette maladie. Entant que partenaire, il est important que nous puissions apporter un appui au gouvernement pour qu’ensemble, nous puissions lutter contre cette pandémie », a poursuivi le Dr Nasa Sawadogo Michel.

Par ailleurs le représentant du Représentant du Fonds des nations Unies pour la population a expliqué que le choix était porté sur la raison du centre parce que c’est la partie du pays qui enregistre un grand nombre de malade de covid-19. « Nous avons constaté que la région du centre est la région la plus touchée. Les chiffres nous disent que plus des 75% des cas viennent de la région du centre », a-t-il laissé entendre. Cependant le docteur a assuré que les autres régions du pays pourront bénéficier aussi des dons du UNFPA dans les jours à venir.

« Mieux vaut prévenir que guérir »

Le directeur du Cabinet du ministère de la santé a tenu à remercier le donateur. « Merci pour le matériel que vous nous donnez pour nous protéger. (…). C’est du matériel de prévention. Et en matière de santé, on dit qu’il vaut mieux prévenir que guérir. Je crois que ce geste va permettre de rompre rapidement la chaîne de contamination de cette maladie. Nous nous engageons à l’utiliser à bon escient », s’est exprimé Emmanuel Sorgho.

En rappel le Fonds des Nations pour la population est présente au Burkina Faso depuis 1973 et travaille dans le sens de l’amélioration des conditions de vie des populations en particuliers des femmes, des adolescents et des jeunes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page