Coronavirus au Burkina : La mise en garde du Premier ministre

Le gouvernement du Burkina Faso a levé certaines restrictions prises depuis le mois de mars 2020 pour lutter contre la maladie à coronavirus. Ainsi, les lieux de cultes ont été autorisés à rouvrir, les transports en commun reprennent service, les marchés sont rouverts et les activités pédagogiques reprennent.

Depuis les mesures d’allègements constatés dans les restrictions des libertés, l’impression est que les Burkinabè semblent avoir baissé la garde dans la pratique des mesures barrières contre le Covid-19. Le gouvernement en appelle alors à la responsabilité des citoyens pour barrer la route à la maladie.

Sur sa page Facebook, le Premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré a fait sien, cet appel teinté de mise en garde.

« En dépit des allègements constatés dans les restrictions des libertés, le Covid-19 reste une réalité dans notre pays. Alors, refuser de respecter les mesures barrières, c’est contribuer à propager la maladie. En cas de rebond, le gouvernement sera malheureusement obligé de rétablir ces mesures », a-t-il écrit.

A la date du 4 mai 2020, ce sont 688 cas de Covid-19 qui ont été enregistrés dans le pays avec 48 décès, 548 cas de guérison et 92 cas actifs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page