Burkina/Reprise des cours : les écoles françaises ne suivront pas la décision de Ouaro

Dans un communiqué publié sur le site de l’ambassade de France au Burkina Faso, le chargé d’Affaires des deux établissements français au Burkina FASO a annoncé que les écoles françaises ne rouvriront pas le 11 mai 2020.

Il y a deux écoles françaises au Burkina Faso. Ce sont le lycée français Saint Exupéry à Ouagadougou (LFSE) et l’école française André Malraux à Bobo-Dioulasso. Ces deux établissements devraient en principe réouvrir le 11 mai 2020 conformément à la décision de reprise des activités pédagogique annoncée par le gouvernement burkinabè.

Cependant les responsables de ces écoles à travers un communiqué émanant du chargé d’Affaires, Gerrit VAN ROSSUM, reportent la réouverture des écoles françaises à une date ultérieure. Comme motif avancé, on peut lire sur le communiqué que « les conditions de reprise rendues possibles par la décision du gouvernement burkinabè ont été rigoureusement étudiées pour les deux établissements. L’analyse des conditions actuelles conduite en lien avec les services compétents de l’Ambassade de France au Burkina Faso mène au constat que la réouverture du LFSE et de l’EFAM ne permettra pas de répondre aux exigences sanitaires et pédagogiques nécessaires à un fonctionnement serein et convenable ».

Le communiqué précise par ailleurs que la continuité des cours à distance qui donne des résultats satisfaisants sera renforcée par « de nouveau modes de communication et des dispositifs supplémentaires qui répondront aux besoins d’apprentissage ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page