Gestion du Covid-19 : Le MPP apporte son soutien à Claudine Lougué

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) reste convaincu que « la victoire sur le COVID-19 au Burkina Faso sera une réalité ». Le parti l’a fait savoir ce mercredi 29 avril 2020 pendant une rencontre avec la presse nationale.

Les premiers cas de Covid-19 ont été détectés le 9 mars dernier au Burkina Faso. A la date du 28 avril de la même année, la barre des 600 cas étaient dépassés. Mais le parti au pouvoir, le MPP reste convaincu que le pays sortira vainqueur, « si toutefois nous mettons tous ensemble la main dans le cambouis, sans récriminations, sans accusations sans fondement et sans critiques stériles et égoïstes », a laissé entendre Simon Compaoré, Président du parti.

Il a aussi invité les Burkinabè à fédérer leurs intelligences, leurs capacités et à unir leurs forces pour rompre la chaine de transmission du coronavirus au Burkina Faso. « L’heure n’est pas à la polémique stérile et démobilisatrice mais plutôt au rassemblement, sous la houlette du Président du Faso et du gouvernement, pour notre cause commune », a-t-il fait savoir.

La polémique du moment lié à la gestion du Covid-19, c’est le décès de la députée Marie Rose Compaoré/Konditamdé. Selon la famille, son décès ne serait pas lié à la maladie à Coronavirus. Ce qui contredit la version du gouvernement.

La ministre de la santé Claudine Lougué, dans la gestion de cette affaire a indiqué devant l’Assemblée nationale que le domicile familial de la défunte a été désinfecté et confirme par conséquent qu’elle serait décédée de Covid-19. Face au témoignage de l’époux de la députée Marie Rose Compaoré/Konditamdé, la ministre a reconnu, au journal le ‘’Courrier confidentiel’’ avoir dit des contrevérités.

Si sur les réseaux sociaux, une certaine opinion appelle à la démission de la ministre, elle a néanmoins reçu le soutien de sa famille politique. « La ministre de la santé et son équipe peuvent compter sur les politiques surtout sur le MPP. Nous allons les soutenir dans ce combat. (…) Dans cette lutte contre le Covid-19, nous apprenons à marcher. Nous allons tomber et nous relever. Mais l’essentiel, c’est de tomber et de pouvoir se relever », a déclaré Simon Compaoré.

Faso 7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page