Coronavirus : L’UNIR/PS « félicite de chef de l’Etat pour son calme et le sang froid avec lequel il gère un sujet d’une extrême délicatesse »

L’Union pour la Renaissance /Parti Sankariste (UNIR/PS) a tenu un point de presse ce 27 avril 2020.Il était question pour le parti de Bénéwendé Sankara de se prononcer sur la gestion de la pandémie de Covid-19 au Burkina Faso.

Selon l’UNIR/PS les Burkinabè ont répondu favorablement à l’appel à la solidarité lancé par le président du Faso le 20 mars 2020.Le parti estime que la solidarité exprimée après l’appel du chef de l’Etat, est à l’image de celle exprimée pendant les inondations du 1er septembre 2009 au Burkina Faso.

Par ailleurs, le parti de Bénéwendé Sankara a tenu à saluer l’élan patriotique des travailleurs burkinabè qui selon le président du parti ont observé une trêve sociale en conséquence de la situation nationale.

Le président du parti a laissé entendre que son parti n’est pas resté en marge de la solidarité exprimée par les Burkinabè. « Notre congrès extraordinaire initialement prévu des 27, 28 et 29 mars passé, a été repoussé au 30 et 31 mai, avec l’espoir que la situation va s’améliorer. Toutes les activités aux programmes ont été suspendues, la fréquentation du siège est limitée et nous avons privilégié le télétravail et autres formes de communication. Des campagnes de sensibilisation sur le Cocvid-19 ont été menées par nos responsables et la plupart de nos structures et accompagnés de dons divers à l’intérêt des masses populaires », a-t-il déclaré.

Pour finir, l’UNIR/PS a tenu à saluer le gouvernement pour les actes posés dans le cadre de la riposte engagée contre la maladie. « Au chef de l’Etat, l’UNIR/PS le félicite pour son calme et le sang froid avec lesquels il gère un sujet d’une extrême délicatesse dont les conséquences à termes auront certainement des répercussions sur le plan économique et social dans le monde et particulièrement en Afrique », s’est exprimé Bénéwendé Sankara

L’UNIR/PS estime que les manquements constatés dans la gestion de la crise sont dû à l’effet surprise du Covid-19. En effet selon le président du parti, gouverner c’est prévoir et personne n’ayant prévu la maladie, ces manquements sont donc compréhensibles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page