Ouagadougou/Coronavirus : les commerçant rentrent en action

Le Conseil National de l’Economie Informelle du Burkina Faso (CNEIF-BF) a organisé une séance de sensibilisation au grand marché de Ouagadougou. C’était en présence du maire de la capitale, Armand Béouindé, ce jour 20 mars 2020.

Pour le CNEIF-BF qui est la faitière nationale des organisations professionnelles de l’économie informelle au Burkina Faso, il était question de sensibiliser les travailleurs à adopter des précautions afin de contrer la maladie à coronavirus. Aussi, cette séance de sensibilisation était une manière pour la faitière d’apporter son soutien au gouvernement dans la lutte contre la propagation de l’épidémie de coronavirus.

Pour joindre l’acte à la parole, le CNEIF-BF a décidé ce jour de doter 5 marchés de la capitale en équipements de prévention de la maladie à une valeur de 3 millions. Il s’agit du Grand marché (Rood-Woko), du 10 yaar, du marché de Sankaryaré, du marché de Zaabre-daaga et du marché de Paglayiri.En effet, tous ces différents marchés vont recevoir de la part du CNEIF-BF du matériel constitués de lave-main, de savons, de masque à nez et de gel antiseptiques. Le président du CNEIF-BF, Salifou Nikéma a invité les commerçants à utiliser ces équipements et de les faire utiliser par les autres usagers du marché. « Ces dispositifs seront placés devant toute entrée dans les boutiques. Il y sera de même pour tous les autres usagers des marchés pour lesquelles chaque commerçant pourra servir de relai », a-t-il déclaré

Des équipements installés à l’entrée du grand marché de Ouagadougou

Un geste citoyen

Ayant été informé de la cérémonie, le maire de commune de Ouagadougou, Armand Béouindé s’est présenté auprès des commerçants afin de leur exprimer sa satisfaction. « C’est avec une grande joie que j’ai appris ce matin l’initiative de la faitière des commerçants et des travailleurs du secteur informel. Cette initiative est la suite logique de l’appel que le gouvernement a lancé. C’est un geste qui est très fort et appréciable. C’est de l’auto prise en charge. C’est un geste citoyen que nous devons louer à sa juste valeur », a-t-il affirmé.

Le maire a aussi fait la promesse d’apporter son soutien au CNEIF-BF, dans le processus de sensibilisation qu’il a initié. « Nous allons les doter en moyen de communication et d’informations pour qu’ils puissent sensibiliser et éduquer les populations Nous allons déployer des policiers municipaux dans les grands centres de rencontre afin qu’ils puissent attirer l’attention des gens sur les gestes simples. La disponibilité du savon va se faire, l’eau sera disponible afin que ces personnes puissent se laver les mains avant de rentrer au marché », a-t-il affirmé

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page