Burkina/Coronavirus : Une évolution en dent de scie de la maladie

Le gouvernement burkinabè a animé un point de presse ce jour 19 mars 2020 afin de faire le bilan de l’évolution de l’épidémie du Covid-19 au Burkina Faso.

Selon les autorités burkinabè, à la date du 19 mars 2020, le Burkina Faso compte 33 patients du coronavirus. Il s’agit de 33 personnes recensées à Ouagadougou, une personne à Houndé et une autre personne à Bobo Dioulasso.

Selon le Pr Martial Ouédraogo, la maladie connait une évolution en dents de scies au Burkina Faso. En effet le 09 mars 2020, le Burkina a enregistré 2 cas, le 12 mars, 1 cas, le 13 mars 4 cas, le 15 mars 08 cas, le 16 mars 4 cas, le 17 mars 8 cas et 6 cas le 18 mars.

Selon le Pr Martial Ouédraogo, la maladie a actuellement 3 foyers au Burkina Faso. Il s’agit du foyer initial qui est le couple Karambiri.14 des 33 patients du Burkina ont été en contact avec ce premier foyer. Il y a aussi le foyer diplomatique et le foyer de Houndé.A la date d’aujourd’hui 19 mars, le foyer de Houndé peut être proscrit car le patient principal de ce foyer va très bien ainsi que ses autres contacts mis en confinement, a laissé entendre le professeur.

La gestion des corps en cas de décès

La prise en charge d’un corps décédé de coronavirus n’incombe pas à la famille du défunt selon le Pr. « Le corps doit d’abord lui-même être désinfecté, mis dans un sac approprié et le sac lui-même désinfecté et mis dans un cercueil approprié et le cercueil lui-même désinfecté et scellé corps doit quitter l’hôpital sans passer par la morgue jusqu’au lieu de l’enterrement. La famille doit rester à une certaine distance de sécurité », a expliqué le Pr Martial Ouédraogo.

Pour le professeur même si ces mesures peuvent frustrer les familles, leur respect permettra d’éviter de propager la maladie car même un corps peut toujours transmettre la maladie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page