Burkina/Coronavirus : Les recommandations de l’UPC

L’Union pour le progrès et le changement a tenu une conférence de presse ce jour 17 mars 2020 afin de se prononcer sur la gestion de l’épidémie de Coronavirus par le gouvernement burkinabè.

Le Burkina Faso compte officiellement une vingtaine de patients atteints du coronavirus.Le gouvernement burkinabè a pris des mesures afin de contrôler la propagation de l’épidémie. Il s’agit entre autres de l’interdiction des regroupements d’au moins 50 personnes, de la fermeture de tous les établissement scolaire et universitaire.

Pour le parti de Zéphirin Diabré ces mesures prises par le gouvernement sont approximatives. Selon l’UPC bien d’autres endroits confinés et représentants les mêmes risques de propagation de la maladie ne sont pas concernés par la mesure gouvernementale interdisant les regroupements d’au moins 50 personnes.

Aussi l’UPC estime que la réponse apportée à la pandémie doit être participative. En effet pour le docteur Steve Léonce Zoungrana, secrétaire national en charge de la santé de l’UPC, les partis politiques, les OSCs, les syndicats, les coutumiers et religieux devraient être associes dès le début aux concertations afin d’en ressortir avec des mesures consensuelles sous l’égide de l’éclairage du Ministère de la santé. «…les problèmes prioritaires de santé doivent être définis en associant les communautés », a-t-il déclaré.

des recommandations

Afin d’apporter sa contribution dans le contrôle de la maladie, l’UPC recommande certaines mesures aux gouvernements. Il s’agit d’abord de la fermeture totale des frontières ou à défaut, la suspension immédiate pour une période de 15 jours renouvelables de l’entrée du territoire burkinabè des voyageurs étranger en provenance des pays ayant plus de 50 cas confirmés. Aussi le parti de Zéphirin suggère que les ressortissants burkinabè et les résidents permanents burkinabè soient soumis à une quarantaine obligatoire de 14 jours dès leur entrée sur le territoire du       Burkina Faso. Par ailleurs, l’UPC demande que la mesure d’interdiction des regroupements soit étendue à tous les lieux sans restriction et la mise à la disposition des services de santé d’infrastructures adéquates pour la mise en quarantaine. « Il faudra d’ores et déjà identifier les infrastructures à réquisitionner pour la circonstance, prévoir des tentes et des unités d’intervention mobiles », s’est exprimé le Dr Steve Léonce Zoungrana. Pour finir, le parti du Lion invite le gouvernement à doter les agents de santé en équipements de protection individuel de qualité et en quantité pour faire face à la crise et à subventionner les gels hydroalcooliques au profit de la population.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page