Tueries de Barga : La compassion du MPP

Ceci est une déclaration du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), parti au pouvoir, après les événements de Barga dans la Région du nord. 43 civils y avaient été tués le dimanche 8 mars 2020, par des « individus armés », selon le gouvernement burkinabè.

Le dimanche 8 mars 2020, des attaques perpétrées par des ennemis de notre peuple, causaient la mort de quarante-trois (43) civils dans les villages de Dinguila et Barga, localités situées dans la province du Yatenga, au Nord du Burkina Faso, selon un bilan officiel.

Lire Burkina : 43 civils tués dans le nord

Le MPP déplore et condamne énergiquement ce massacre et exprime ses sincères condoléances aux familles éprouvées. Il invite le gouvernement à diligenter une enquête pour situer les responsabilités dans ce drame et sanctionner les auteurs à la hauteur de leurs forfaits. Les crimes de Barga et de Dinguila ne doivent pas rester impunis.

En ces moments d’épreuve pour notre pays et notre peuple, le MPP appelle les Burkinabè à plus de responsabilité, de dialogue et surtout à l’union sacrée autour de notre vivre-ensemble qu’il faut sauvegarder à tout prix. Le terrorisme cherche par tous les moyens aussi iniques à diviser les Burkinabè entre eux.

Nous ne devons pas tomber le piège. Car, ce qui nous unit est bien plus grand que ce qui nous divise. Cette terre que nos ancêtres nous ont léguée, ces légendaires solidarité et unité dont nous avons toujours su préserver tout au long de notre histoire, doivent invariablement être le socle de notre cohésion. Notre tissu social est bien ténu, sous les assauts terroristes, mais c’est par le sursaut patriotique de tous les Burkinabè que nous pourrons raffermir nos rangs, vaincre l’ennemi et passer le flambeau de la concorde et de la cohésion sociale aux générations futures.

Lire Tueries à Barga : Le CISC indexe ”des Koglwéogo venus de Titao”

Le MPP salue toutes les mesures administratives et d’apaisement du gouvernement visant à panser les plaies ouvertes par ce nouveau drame, un an seulement, après celui de Yirgou.

Nous réitérons notre soutien pour la participation des volontaires et des populations dans la lutte contre l’insécurité, mais en aucun cas, notre parti ne saurait tolérer des dérives de quelle que nature que ce soit et d’où qu’elles viennent.

Le MPP renouvelle son soutien aux FDS qui enregistrent des résultats de plus en plus encourageants sur le terrain. Le 10 mars 2020, à Tasmakatt, localité située dans la province de l’Oudalan, les forces du mal ont eu fort à faire à une équipe de la gendarmerie en patrouille. Les terroristes ont laissé sur le carreau, 70 des leurs.

Le MPP appelle les Burkinabè à se démarquer de la stigmatisation et à travailler plutôt à rassembler les populations au dialogue, à la tolérance et à la réconciliation.

DEMOCRATIE – EGALITE – PROGRES

Ouagadougou, le 12 mars 2020

Le porte-parole du parti

Dr Bindi OUOBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page