Fonde sociale au Burkina : La main tendue du gouvernement aux syndicats

Depuis le 7 mars 2020, les syndicats burkinabè ont donné le ton dans leur lutte contre l’application de l’IUTS sur les primes et indemnités des agents de la fonction publique. Une grève générale est d’ailleurs prévue du 16 au 20 mars. Mais le gouvernement semble s’ouvrir au dialogue.

Dans le compte rendu du conseil des ministres du mercredi 11 mars 2020, le ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale a informé le Conseil que dans le respect de sa tradition de dialogue, une invitation a été envoyée à l’Unité d’action syndicale (UAS) en vue de reprendre les 10 et 11 mars 2020, la rencontre Gouvernement/Syndicats.

En réponse à cette invitation, lit-on toujours dans le compte rendu du Conseil des ministres, l’Unité d’action syndicale a demandé le report de la réunion à une date ultérieure afin de se concerter et de se préparer pour les discussions.

En attendant les différentes réactions, en plus de la grève générale du 16 au 20 mars 2020, une marche-meeting sur l’ensemble du territoire est prévue se tenir le 17 mars 2020. Mais aura-t-elle lieu ?

Le gouvernement burkinabè, dans sa réponse contre la propagation du coronavirus dont deux cas suspects ont été annoncés, a suspendu jusqu’au 30 avril 2020, tout évènement d’envergure sur l’étendue du territoire national.

Faso 7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page