Ouagadougou/IUTS : Les travailleurs dans la rue

La confédération générale du travail du Burkina (CGT-B) et l’ensemble des syndicats autonomes des travailleurs burkinabè étaient dans la rue ce jour 07 mars 2020 pour demander l’annulation de l’application de l’IUTS sur les primes et indemnités.

Malgré un soleil hostile, ils étaient plusieurs milliers dans les artères de la ville de Ouagadougou ce 07 mars 2020, pour réclamer l’annulation de la loi autorisant l’application de l’impôt unique sur les traitements et salaires des travailleurs (IUTS). La gorge sèche, les poings fermés et les yeux rougis par la sueur qui ruisselait sur leur front, les travailleurs tout en respectant les consignes de sécurités, ont marché pendant plus d’une heure.

Partis de la bourse du travail, les travailleurs sont passés derrière la BCEAO pour rejoindre le rond-point de la bataille du rail. La marée humaine est ensuite passée par l’avenue Oumarou Kanazoé pour rejoindre son point de départ en passant devant la Cathédrale de Ouagadougou. On pouvait voir parmi les manifestants, un mélange générationnel motivé par la même cause. En effet, les femmes aussi bien que les personnes âgées étaient nombreux lors de la marche.

Des manifestants disciplinés

Un fait marquant lors de cette marche des travailleurs était la mise en place d’un comité de salubrité. En effet, durant toute la marche, des personnes étaient chargées de ramasser les ordures jetées par les travailleurs. Ainsi avons nous fait le constat que l’itinéraire emprunté par les manifestants était resté propre derrière eux. La discipline des marcheurs et le professionnalisme du comité d’organisation ont contribué à éviter les incidents. En effet, aucun incident majeur n’a été signalé.

Présence des femmes à la marche

Les travailleurs ont rappelé leur plateforme revendicative qui se résume en cinq points. Il s’agit de (01) l’arrêt des mesures de baisse du pouvoir d’achat et amélioration de celui-ci en rapport avec le coût de la vie, (02) l’arrêt des atteintes aux libertés démocratiques et syndicales, (03) l’arrêt du pillage des ressources nationales, (04) de la garantie du droit à la sécurité des populations et (05) le respect de la mise en œuvre des différents engagements pris par le gouvernement pris par le gouvernement vis-à-vis des syndicats des travailleurs.

Les marcheurs de retour à la bourse du Travail

Pour finir, les syndicats ont rappelé la tenue d’une grève générale du 16 au 20 mars 2020, ponctuée par une marche-meeting le mardi 17 mars 2020.

https://www.facebook.com/mediafaso7/videos/505757933418061/
Tout l’itinéraire de la marche en vidéo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page