IUTS/ CGT-B : Bassolma Bazié répond à Laurence Ilboudo

Les organisations syndicales réunies au sein de la CGT-B et les organisations syndicales autonomes des travailleurs burkinabè ont animé un point de presse ce jour 03 mars 2020.

Pour les travailleurs, l’objet de cette conférence de presse était de faire le bilan des actions entreprises par les différentes représentations à travers le pays. Selon Bassolma, secrétaire général de la CGT-B, l’ensemble des travailleurs ont répondu favorablement au mot d’ordre de la CGT-B. « Aujourd’hui l’ensemble des 13 régions sont en action. Au niveau des provinces, les gens sont en mouvement. L’échos est autant favorable », a-t-il déclaré.

https://www.facebook.com/mediafaso7/videos/648706009213255/

Par ailleurs, Bassolma Bazié a répondu à la ministre de la femme, Laurence Ilboudo qui lui a adressé une correspondance pour lui demander de sursoir à la marche-meeting prévue pour le 07 mars 2020 sur toute l’étendue du territoire nationale. « Quelqu’un qui connait l’origine du 08 mars ne peut pas réfléchir par deux fois pour envoyer une correspondance pour demander de sursoir à une marche parce que les femmes doivent rencontrer un chef d’Etat », a affirmé Bassolma Bazié. « La même ministre appartient à un parti politique qui tient son congrès les 06 et 07 mars 2020.Pourquoi le congrès n’est pas suspendu dans le cadre de la rencontre des femmes ? », a-t-il poursuivi. Le secrétaire général de la CGT-B qui n’a visiblement pas apprécié la correspondance de la ministre, a terminé ses propos en ces termes : « Ce qui est très douloureux, c’est qu’au niveau des postes de responsabilité que les gens occupent, ça pose aussi la question de la qualité de nomination. L’exigence de la gouvernance, la sincérité dans la gouvernance, la virtuosité dans la gouvernance, ne sont pas à comparer à des apparats corporels ».

Pour finir, les syndicats ont réaffirmé les décisions qu’ils avaient déjà prises. Il s’agit de la tenue d’une marche-meeting le samedi 07 mars 2020 sur toute l’étendue du territoire national, une grève générale de 120 heures du 16 au 20 mars 2020, une marche-meeting le mardi 17 mars 2020 sur toute l’étendue du territoire national.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page