Burkina : « la carte d’électeur est l’arme pacifique et libérateur »

Le Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP/BF) a tenu ce jour 11 février 2020 son traditionnel point de presse. Il était question de revenir une fois de plus sur la dégradation de la situation sécuritaire, de se prononcer sur les prochaines élections de novembre 2020, et de donner son avis sur le processus de la révision des listes électorales.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page