Burkina Faso : Le ministère en charge de l’environnement tient sa première session de l’année de son cadre de concertation avec ses partenaires

La première session de l’année 2024 du cadre de concertation du ministère de l’environnement, de l’eau et de l’assainissement (MEEA), des ONG et des Associations de développement se tient, ce jeudi 11 juillet 2024, à la Direction générale des douanes. Organisée par le ministère en charge de l’environnement, cette activité vise à renforcer le partenariat entre le ministère et ses partenaires pour une synergie d’actions au profit de la population.

« Nexus humanitaire- développement-paix : quelles orientations pour une meilleure complémentarité dans la mise en œuvre des actions en matière d’environnement, d’eau et d’assainissement ? », tel est le thème de la première session 2024 du cadre de concertation du MEEA, des ONG et des associations de développement intervenant dans les domaines de l’environnement, de l’eau et de l’assainissement. A travers cette thématique, le ministère entend améliorer les relations entre les ONG et les associations de développement pour plus d’efficacité dans les interventions au profit des populations.

Au cours de cette activité, les participants vont dresser le bilan des actions menées en 2023 et faire des recommandations ainsi que des perspectives.

« Ce cadre a surtout pour objectif de se rencontrer, d’apprécier ce que nos partenaires au développement font sur le terrain et surtout de voir la cohérence de ce qui est en train de se faire sur le terrain avec les priorités du gouvernement », a indiqué Dr Bouraïma Kouanda, secrétaire général du ministère en charge de l’environnement.

Les participants à la première session de l’année 2024 du cadre concertation du MEEA, des ONG et des Associations de développement -©Faso7

De son côté, Abdoulaye Ouédraogo, président du conseil d’administration du SPONG, a salué le ministère en charge de l’environnement d’avoir associé le secrétariat permanent des ONG à cette session. Par ailleurs, il a réaffirmé son engagement à collaborer avec le ministère pour l’atteinte de ces objectifs.

« Nous sommes là ce matin pour faire le bilan de ce que nous avons travaillé ensemble en 2023, mais également prospecter sur des perspectives qui pourront renforcer nos actions sur le terrain », a-t-il fait savoir.

Lazard KOLA

Faso7

Waongo KOLA

Waongo KOLA est un journaliste burkinabè ayant pour domaine de prédilection les sujets de société, d'économie, de politique et de santé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page