Sommet de l’AES : Des « Wayiyans » réservent un accueil triomphal au Capitaine Ibrahim Traoré à son retour

De retour du premier sommet des Chefs d’Etat de l’Alliance des Etats du Sahel qui s’est tenu ce samedi 6 juillet 2024 à Niamey au Niger, le Président du Faso, le Capitaine Ibrahim Traore, a été accueilli à Ouagadougou par des militants et sympathisants. Ils sont sortis pour réserver un « retour triomphal à leur héros ».

« Nous sommes sortis pour accueillir notre héros », « nous sommes là pour montrer que le Burkina Faso est derrière son Président », « nous sommes mobilisés pour notre Capitaine Ibrahim Traore », telles sont les principales raisons données par les « Wayiyans » ce samedi 6 juillet 2024 devant l’aéroport international de Ouagadougou.

Mobilisés des heures avant l’arrivée du Président du Faso, les « Wayiyans » ont tenu à accueillir le Capitaine Ibrahim Traore. En entendant l’atterrissage de l’avion de leur « champion », les discussions ont été portées sur les grandes décisions issues du sommet. Le discours du Capitaine Traore lors de cette première rencontre des Chefs d’État de l’AES a été largement commenté aussi.

Alors que les sirènes de l’escorte retentissent, la foule se galvanise. Le Chef de l’Etat est revenu. Les « Wayiyans » ont leur « héros ». Danses, chants, hymne national et slogans ont été mélangés. « Nous sommes fiers de lui », a lancé un manifestant au passage du convoi. Pour aujourd’hui, le Capitaine Ibrahim Traoré ne prendra pas de bain de foule.

« Nous sommes vraiment fiers de ce que le Capitaine Ibrahim Traoré et les autres Chefs d’Etat de l’AES ont fait. C’est la preuve que l’Afrique est réveillée et nous allons prendre notre véritable indépendance. Cette rencontre est historique et restera gravée dans les annales et les mémoires », a déclaré le chargé de mission du Président du Faso pour la région du Centre-Est, Adama Kamboné.

Venu aussi de Tenkodogo, Augustin Bébané a soutenu les propos du chargé de mission. Selon ses dires, le combat mené par le Capitaine Ibrahim Traoré « mérite d’être salué et accompagné ». « C’est pour ça que nous sommes derrière lui et nous serons toujours derrière lui. Il va inculquer un réel changement et véritable développement au Burkina Faso et en Afrique », a-t-il fait savoir.

Adama Kamboné, chargé de mission du Président du Faso pour la région du Centre-Est

Même son de cloche pour Amadou Compaoré alias « wayiyan No1 ». Allant plus loin, il a fait savoir que le discours du Capitaine Ibrahim Traoré n’est pas surprenant. « Nous savions qu’il allait parler ainsi. C’est pourquoi, depuis le 22 septembre 2022, nous sommes derrière lui. Le Capitaine Ibrahim Traoré a été envoyé par le bon Dieu pour sauver les Burkinabè », a-t-il martelé.

Sur les attentes par rapport à l’AES, les « Wayiyans » ont indiqué que les choses sont connues. Ils ont majoritairement évoqué la mutualisation des forces pour combattre le terrorisme, la création d’une monnaie pour les 3 Etats, un développement endogène pour les pays et une indépendance vis-à-vis des puissances occidentales.

Basile SAMA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page