Ambassadeur ébène Burkina : Yves Ouédraogo remporte la couronne de la 2e édition

La grande finale de la 2e édition de Ambassadeur ébène Burkina (AEB) s’est tenue ce samedi 10 juin 2023, au Centre national des Arts du Spectacle et de l’Audiovisuel (CENASA). A l’issue de cette compétition, c’est Yves Ouédraogo qui a remporté la couronne de cette édition.

« Valorisons notre culture et soutenons nos FDS et VDP pour une patrie unifiée et restaurée », c’est sous ce thème que s’est tenue la grande finale de la 2e édition de ambassadeur ébène Burkina. Une finale qui a vu la participation des candidats qui ont d’abord fait un défilé collectif avant de passer individuellement devant un jury et un public très mouvementé.

A l’issue de la première phase, six candidats ont été retenus pour la phase finale. Là aussi, les jeunes garçons en compétition ont chacun pris la parole pour défendre leurs thèses qui portaient sur le thème de cette édition.

Les lauréats de la 2e édition de la grande finale Ambassadeur ébène Burkina-©Faso7

C’est le candidat A11 du nom d’Yves Ouédraogo qui a remporté la couronne de cette édition d’Ambassadeur ébène Burkina. Il repart avec une couronne en chapeau de saponé, un trophée, une enveloppe financière de 880 000 F CFA, plus des gadgets. Prenant la parole et remerciant les organisateurs, il a exprimé sa joie d’avoir remporté ce trophée.

« Je suis très content d’avoir décroché ce premier prix. Ça a été vraiment une surprise pour moi. Donc, je vais mener des actions culturelles, des actions dans le domaine de l’entrepreneuriat pour amener les jeunes à sortir travailler et à valoriser la culture », s’est-il exprimé.

Cette activité, selon Ibrahim Sangaré, promoteur de Ambassadeur ébène Burkina, vise à réunir les jeunes autour d’un projet social et culturel, et ce, dans le but de valoriser le patrimoine culturel burkinabè et l’identité culturelle africaine. A cet effet, il a fait savoir que cet événement est une compétition culturelle basée sur l’éloquence, l’intelligence et la promotion des valeurs en lien avec la défense de la patrie.

Ibrahim Sangaré, promoteur Ambassadeur ébène Burkina-©Faso7

« Cet événement se veut un vecteur de changement et de renouveau. Il offre aux jeunes l’opportunité de mettre en avant leurs talents, leurs idées tout en renforçant les liens sociaux et culturels. Donc, nous célébrons non seulement la culture et l’innovation, mais aussi l’espoir », a-t-il indiqué.

Il faut noté que la grande finale de la 2e édition de Ambassadeur ébène Burkina a été placée sous la présidence de Sabine Yaméogo, directrice générale et fondatrice de l’Institut Supérieur Privé Polytechnique (ISPP). Elle s’est fait représenter par Aziz Ouédraogo, responsable à la communication de l’ISPP. Saluant l’initiative, il a indiqué que cet événement permet de promouvoir le patrimoine culturel burkinabè.

« Ambassadeur ébène Burkina, pour nous, est plus qu’une simple compétition culturelle. C’est une célébration de notre identité et une invite à la découverte et à la valorisation de notre diversité culturelle. Il offre une plateforme aux jeunes pour exprimer leur créativité et se connecter avec leur culture », a-t-il laissé entendre.

Lazard KOLA

Faso7

Waongo KOLA

Waongo KOLA est un journaliste burkinabè ayant pour domaine de prédilection les sujets de société, d'économie, de politique et de santé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page