Réinsertion socio-économique : 524 PDI reçoivent des chèques du Projet de résilience et de compétitivité agricole

En vue d’une réinsertion sociale et économique des personnes déplacées internes, le ministère de l’Agriculture des ressources animales et Halieutique en collaboration avec le Projet de résilience et de compétitivité agricole (PReCA) a remis, ce jeudi 4 juillet 2024, des chèques aux PDI retournées dans leurs localités d’origine. La remise a été faite dans la ville de Gaoua.

3 526 000 de F CFA, c’est le montant reçu par la société coopérative Béogo Nayinéré de la région de la boucle du Mouhoun. Le chèque a été remis à une représentante de la coopérative. À l’instar de cette coopérative, 524 autres PDI réinstallées ont vu leurs microprojets financés par le Projet de résilience et de compétitivité agricole (PReCA). Les bénéficiaires de ces subventions, tout en exprimant leur reconnaissance aux plus hautes autorités, promettent d’en utiliser à bon escient afin de contribuer à l’atteinte de l’offensive agropastorale et halieutique.

Pour Adama Syri, coordonnateur du PRECA, ce financement des microprojets et sous projets dans le secteur agricole et agroalimentaire est l’aboutissement d’un long processus avec l’implication de plusieurs acteurs. « Cet appel à projets a été lancé spécifiquement pour ceux qui remplissent les conditions. Les PDI qui ont les Cartes d’identité et qui sont effectivement retournées chez elles », indique-t-il.

Pour bénéficier de ces subventions, les bénéficiaires sont passés par une sélection rigoureuse par un comité régional. « Ce sont ces comités régionaux qui ont donc fait la proposition des listes des personnes dont les microprojets sont éligibles au financement », renchérit le coordonnateur des activités du PRECA.

Pour le ministre en charge de l’agriculture, Ismaël Sombié, cet événement s’inscrit dans le cadre de la vision du Président du Faso qui « œuvre sans relâche pour la reconquête de notre territoire et le retour digne et sécurisé de nos compatriotes déplacés dans leurs localités d’origine ».

« La lutte actuelle a amorcé une nouvelle phase qui est celle du retour des populations qui avaient été déplacées du fait de la crise sécuritaire. En tant que structure en charge de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques, dans le cadre de notre politique de quête de souveraineté alimentaire, il était bon que nous puissions contribuer en donnant plus de moyens de production aux populations qui ont été affectées par l’insécurité », a-t-il justifié.

La ministre en charge de l’action humanitaire, Nandy Somé/Diallo, a renchéri en expliquant « qu’avec la persistance de la crise dans notre pays, l’aide d’urgence devrait être accompagnée par des solutions durables parmi lesquelles cette initiative du ministère de l’Agriculture à travers le PRECA. Il va permettre de renforcer la résilience des PDI, se relever et participer au développement du pays ».

Nicolas SOME

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page