Burkina Faso : Une mine d’exploitation semi-mécanisée attendue dans 8 mois à Bielmera

Accompagné des autorités de la région du Sud-ouest et d’ailleurs, le Capitaine Martha Anderson Dekomwin Medah, directeur de Cabinet de la Présidence du Faso, a procédé ce jeudi 4 juillet 2024 à la pose de la première pierre de l’unité d’exploitation semi-mécanisée de l’or à Bielmera, commune de Midebdo, province du Nombiel.

Engagé dans un élan de souveraineté économique et de développement endogène, le gouvernement burkinabè entreprend des réalisations grâce à l’entrepreneuriat communautaire par actionnariat populaire initié par le chef de l’Etat. À travers cette politique, l’Agence pour la Promotion de l’Entrepreneuriat Communautaire (APEC) concrétise le projet de construction d’une unité d’exploitation semi-mécanisée de l’or à Bielméra à travers la pose de la première pierre. La réalisation de cette unité durera huit mois et aura une durée d’exploitation de cinq ans.

« C’est un sentiment de fierté de voir que nous avons pu avancer ensemble jusqu’à ce jour afin de pouvoir faire de nos rêves des réalités. À travers l’APEC, nous avons pu constater beaucoup d’engagements et beaucoup de réalisations », affirme le Capitaine Martha Anderson Dekomwin Medah.

Le coût de réalisation de cette unité s’élève à 3 milliards F CFA et s’étalera sur une superficie de 100 hectares. Ce projet va permettre de réduire le chômage avec environ 150 emplois directs et 350 emplois indirects qui seront créés pour le bonheur de la population de la région. Selon le gouverneur de la région du Sud-ouest, Boureima Savadogo, ce projet vient à point, car il soulage l’impatience des populations de la région du Sud-ouest.

« Nous attendions un projet de ce genre, car c’est une région très riche notamment sur le plan aurifère. Nous attendions ce site parce que nous aurons un peu plus de ressources au niveau de nos collectivités pour encore financer les projets de développement au profit de la population », confie-t-il.

Selon Karim Traoré, Directeur général de l’APEC, cette unité minière contribuera non seulement au développement économique de la commune, mais aussi, du Burkina Faso tout entier, car pour lui, cette mine est pour le peuple.

La région du Sud-ouest regorge d’une grande potentialité minière et aurifère au regard de sa position géographique. Cela fait d’elle un pôle de convergence de plusieurs artisans miniers venant des autres régions du Burkina Faso, de la sous-région et de l’international.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page