Économie : Le Burkina Faso s’apprête à ouvrir une unité d’exploitation semi-mécanisée de l’or

Dans le cadre de l’entrepreneuriat communautaire par actionnariat populaire, le Burkina Faso s’apprête à ouvrir une unité d’exploitation semi-mécanisée de l’or dans la commune de Midebdo, province du Noumbiel, dans la région du Sud-ouest.

L’objectif recherché derrière cet investissement est d’augmenter la contribution globale du secteur minier au développement du Burkina Faso. A travers ce projet, il va consister à développer un « secteur industriel et artisanal compétitif à forte valeur ajoutée et créateur d’emplois décents », selon la présidence du Faso.

L’un des avantages de cette usine dont l’ouverture se fera le jeudi 4 juillet 2024 est qu’elle permettra un tant soit peu d’apporter une réponse au problème du chômage des jeunes avec la création d’environ 150 emplois directs et 350 emplois indirects, à en croire toujours la présidence du Faso.

A noter que l’entrepreneuriat communautaire par actionnariat populaire est une initiative du président du Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré. Cette initiative est mise en œuvre par l’Agence pour la promotion de l’entrepreneuriat communautaire (APEC).

Malgré le contexte sécuritaire difficile auquel il est confronté depuis plusieurs années, le Burkina Faso à travers sa production annuelle de 58 tonnes d’or conserve sa place parmi les cinq premiers pays producteurs d’or en Afrique.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page