Mois du patrimoine burkinabè : Excursion de la direction générale du tourisme à l’Ecoferme ICHARA

À l’occasion du mois du patrimoine burkinabè, le personnel de la direction générale du tourisme a effectué une excursion touristique, ce samedi 29 juin 2024 à l’Ecoferme ICHARA.

Situé à 16 km de Ouagadougou, précisément sur la route de Saponé, l’Ecoferme ICHARA est le lieu choisi par le personnel de la direction générale du tourisme pour une excursion touristique.

Lors de cette sortie, le personnel a d’abord visité le musée faune et flore de cette ferme où sont conservés des trophées mammifères qui constituent un patrimoine pour le Burkina Faso.

Sur ce passage, le personnel n’a pas hésité pour poser des questions aux guides sur tout ce qui lui semble ambigu. Selon Noufou Compaoré, le promoteur du site, le musée est fait pour pérenniser la richesse de la faune du Burkina Faso. « Nous avons voulu à travers ce musée qui est unique et authentique, mettre en relief toute la richesse de la faune du Burkina Faso à travers ce qu’on appelle les trophées », a-t-il expliqué.

Interrogé sur la visite du personnel de la direction du tourisme dans son site, le promoteur de l’Ecoferme ICHARA dit se sentir encouragé par ce choix. « C’est un encouragement pour moi. C’est comme si on m’avait décoré. Et m’encourager d’aller de l’avant que l’initiative que j’ai eue avec mon équipe était très bien vue », a-t-il dit.

Après la visite du musée, la deuxième phase de cette excursion touristique a été consacrée à la plantation des arbres. Pour la directrice générale du tourisme, Monique Ouédraogo, cette initiative est un acte pour laisser un souvenir dans ce site assez particulier.

« L’idée de la plantation, c’est d’abord marquer notre passage sur ce site extraordinaire, mais ça marque également la contribution du programme du tourisme à la journée de la plantation d’arbres que nous venons de célébrer », a-t-elle fait savoir.

Selon la directrice générale du tourisme, cette sortie du personnel rentre dans le cadre du mois patrimoine burkinabè, mais aussi, elle suit l’initiative gouvernementale qui est celle de communiquer et de sensibiliser sur l’importance et la valorisation du patrimoine burkinabè.

Abakar Moussa Mahamat (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page