Prix Pierre Castel : Aminata Ouattara et Ange Zoungrana représentent valablement le Burkina Faso à la finale africaine

Les deux Burkinabè de la 7e édition du Prix Pierre Castel ont participé à la finale africaine du Prix Pierre Castel. C’était dans la journée de ce 21 juin 2024 en visio-conférence depuis Ouagadougou.

Aminata Ouattara avec Dan Agro et Ange Zoungrana de Éden Vitalité ont défendu leurs projets en visio-conférence devant le jury du Fonds de dotation Pierre Castel.

On retient que Dan Agro est une entreprise qui produit 15 dérivés de l’arachide, notamment l’huile d’arachide, la patte d’arachide, les cacahuètes enrobées, les tartines à base d’arachide, la poudre d’arachide.

Quant à Éden Vitalité, elle intervient dans la production de breuvages à base de produits naturels tels que le pain de singe, le morenga, la cannelle, le clou de girofle, le miel.

Aminata Ouattara avec Dan Agro est arrivée 1re. Elle bénéficie d’une dotation de 15 000 € correspondant à près de 10 millions F CFA. Avec ce gain, elle compte accroître les performances de son projet. « Ce prix va nous permettre de développer notre entreprise ; que ce soit au niveau social ou économique. L’utilisation de ce prix sera faite au niveau de la matière première, la production, au niveau de la certification de nos produits et également au niveau du recrutement et des formations », a-t-elle déclaré.

Ange Zoungrana gagne quant à elle 10 000 €, soit environ 6 millions F CFA. Avec cet argent, la promotrice prévoit aussi de développer son activité. « Nous pourrons produire davantage, organiser des producteurs pour nous fournir et nous pourrons acquérir certains matériaux de production », a-t-elle laissé entendre.

Réception symbolique de récompenses le 3 octobre 2024

Toutes les deux iront recevoir symboliquement leurs chèques et leurs trophées, le 3 octobre 2024 à Alger à l’occasion d’une cérémonie panafricaine avec les autres finalistes issus du Cameroun, de l’Algérie, de la Côte d’Ivoire, de la RDC et de Madagascar. Au-delà des chèques, tous ces finalistes auront droit à des formations.

En attendant l’étape d’Alger, nos deux lauréates ont confié avoir vécu une expérience enrichissante lors de cette compétition, qui leur a permis d’apprendre plus sur l’entreprenariat.

Toujours au niveau du Burkina Faso, 4 autres candidats avaient été retenus en plus de nos deux finalistes. Ceux-ci prendront part au futur Prix Jeunes Espoirs – Pour une agriculture et une alimentation durables. Ils auront aussi accès à des formations entrepreneuriales certifiées.

En rappel, le Prix Pierre Castel a été lancé depuis 2018, afin d’encourager l’entrepreneuriat agricole africain.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page