Don de sang : Les Burkinabè exhortés à donner davantage le liquide précieux

Le Burkina Faso a célébré la Journée mondiale du donneur de sang le vendredi 14 juin 2024 à Ouagadougou, sous le thème : « 20 ans de célébration du don de sang : merci à tous les donneurs de sang ». Cette célébration a été marquée entre autres par des séances de don de sang des plus hautes autorités du pays.

Lors de cette célébration officielle, le ministre en charge de la Santé, Robert Kargougou, a fait une mention spéciale aux donneurs de sang. En l’absence de sang, les équipements de qualité, le personnel soignant et les réactifs sont inutiles, selon lui. « Les donneurs de sang sont les pourvoyeurs de la matière première sans laquelle on ne peut parler de transfusion sanguine. Le recrutement et la fidélisation des donneurs de sang est la base de la chaîne transfusionnelle », a-t-il fait comprendre.

Fatoumata Bako/Traoré, ministre déléguée en charge du Budget et marraine de la cérémonie, a souligné qu’il est important d’adresser une reconnaissance permanente envers les donneurs de sang. « Célébrer les donneurs de sang est une belle façon de célébrer le retour à la vie. Les donneurs de sang sont anonymes et cette journée est une occasion pour leur témoigner toute notre gratitude », a-t-elle argué.

Par ailleurs, Robert Kargougou a eu une pensée pour le personnel soignant qui lutte contre la mortalité infantile et maternelle et pour qui la disponibilité d’une poche de sang est un motif de soulagement. « Le 14 juin est également la journée de tous les acteurs de la transfusion sanguine. C’est pourquoi je me dois de saluer le personnel technique et administratif de la transfusion sanguine, qui, chaque jour, travaille sans relâche malgré les difficultés pour collecter », a-t-il déclaré.

Notons que le Capitaine Ibrahim Traoré a donné son sang à l’occasion de cette journée, selon le ministre Kargougou. Des distinctions honorifiques ont aussi été octroyées à des donneurs de sang.

Patrick Hien, l’un des décorés, a manifesté sa joie. Il est à son 91e don à compter de 2022. « J’invite tous les Burkinabè à ne pas hésiter. Je suis d’abord scout et dans le scoutisme, ça fait partie de nos activités d’entraide », a-t-il laissé entendre.

Notons que selon les statistiques, il faut 229 000 poches de sang chaque année pour combler les besoins en produits sanguins. 130 000 poches de sang ont été collectées en 2023, selon les chiffres du Centre national de transfusion sanguine (CNTS).

Pour finir, le ministre en charge de la Santé a exhorté tout un chacun à donner son sang pour l’atteinte de l’autosuffisance en besoin sanguin.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page