Bobo-Dioulasso : OCHA et les hommes de média discutent de l’action humanitaire

Ce samedi 15 juin 2024, s’est tenue à Bobo-Dioulasso, une rencontre d’échanges et de sensibilisation avec les professionnels de l’information et de la communication des Hauts-Bassins, sur le mandat et les principes humanitaires au Burkina Faso. Initié par le bureau pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) en collaboration avec l’association Tin Tua, ce café média vise à renforcer la compréhension de l’action humanitaire et du fonctionnement des programmes humanitaires du Burkina Faso.

Favoriser une prise de contact avec les professionnels de l’information et de la communication, pour leur permettre de comprendre la manière de travailler et le principe de fonctionnement d’OCHA, tel est l’objectif du café média initié à Bobo-Dioulasso. Selon le Dr Jean Valea, chargé des affaires humanitaires auprès de OCHA dans la région des Hauts-Bassins, les principes de l’organisation humanitaire sont l’humanité, la neutralité, l’impartialité et l’indépendance opérationnelle.

Pour lui, à l’issue de cette rencontre, OCHA attend principalement de ces hommes de média que le message et la compréhension de l’action humanitaire soient compris par la communauté et tous les collaborateurs. En plus du fait que ces acteurs ne veulent pas nuire, le chargé des affaires humanitaires auprès de OCHA dans la région des Hauts-Bassins estime que c’est ce qui les conduit dans leur travail quotidien, les protège, les permet d’avoir « une bonne acceptance » au niveau des communautés et de ceux qu’ils servent.

Il rassure qu’au moment où la presse a eu un certain nombre d’informations sur l’action humanitaire, elle va développer des initiatives pour que la communauté puisse avoir la bonne information. « OCHA attend principalement de ces hommes de média que le message et la compréhension de l’action humanitaire soient compris par la communauté et tous les collaborateurs.  Très souvent, lorsque le message n’est pas compris, il y a de fausses informations qui circulent », a souhaité Jean Valea.

Selon lui, la diffusion de la bonne information va faciliter le travail de chacun, notamment, celui des humanitaires. Il informe qu’OCHA détient le mandat de la coordination humanitaire qui consiste à coordonner les actions humanitaires au profit des populations.

Moussa KONE (collaborateur) 

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page