Axe Ouagadougou-Ouahigouya : Les travaux d’élargissement du tronçon lancés par le Premier ministre

Les travaux d’élargissement et de modernisation de la section urbaine de la route nationale N°2 (Ouagadougou-Ouahigouya) ont été lancés ce samedi 15 juin 2024. D’ici environ 36 mois, la circulation sera plus fluide et sécurisée sur cette route principale. C’est le Premier ministre, Me Apollinaire Kyélem de Tambèla qui a patronné la cérémonie.

Le projet d’élargissement et de modernisation de la section urbaine de la RN°2 s’étend du rond-point de la jeunesse à l’intersection de la voie de contournement sur un linéaire total d’environ 16 km. Elle traverse respectivement l’arrondissement n°3 (Tampouy, Kilvwin, Rimkiéta et Bissighin), l’Arrondissement n°8 (Bassinko), l’Arrondissement n°9 (Watinooma et Yagma), la commune rurale de Pabré (Sabtenga) et la commune rurale de Sourgoubila (Nakamtenga).

Dans la pratique, les 36 mois de travaux vont consister en l’élargissement de la route existante en 2×2 voies et un site propre bus avec un revêtement en béton bitumineux semi grenu ; la réalisation des voies de contre-allées servant de voies cyclables et de trafic riverain ; la construction d’un échangeur au carrefour de Rimkiéta. Il sera aussi question de la construction d’un passage supérieur à l’intersection entre la route nationale N°2 et la voie de contournement ; l’aménagement de carrefours giratoires en béton ; la construction des bretelles d’accès à ces ouvrages ainsi qu’une voie de liaison.

Dans le cahier de charges, il y a aussi la construction d’ouvrages d’assainissement et de drainage ; le déplacement et la protection des réseaux existants et la mise en place d’un réseau d’éclairage. On peut citer aussi la mise en œuvre des mesures environnementales et sociales et la réalisation et l’entretien des voies de déviation.

« Je les invite surtout à mettre en œuvre toute leur compétence et toute leur technicité » ( Adama Luc Sorgho) -©Faso7

En termes de coût, les travaux s’élèvent à 70 491 653 274 FCFA, apportés par l’État burkinabè et Vista Bank.

Adama Luc Sorgho, ministre en charge des Infrastructures, a exhorté PFO Africa Burkina Faso, l’entreprise attributaire du marché, à faire preuve de professionnalisme pour que les Infrastructures livrées soient de qualité. « Je les invite surtout à mettre en œuvre toute leur compétence et toute leur technicité pour assurer l’exécution des travaux dans les règles de l’art », a-t-il laissé entendre.

Le Kilwin Naaba Salouka, chef coutumier de Kilwin, a salué les autorités de la Transition pour cette initiative. Cela contribue à faciliter davantage la vie des usagers de la route et des riverains de la zone concernée, selon lui.

Quant à Maurice Konaté, président de la délégation spéciale de la commune de Ouagadougou, il adressé ses remerciements à l’Exécutif pour cette initiative qui va permettre d’en finir avec l’encombrement et l’étroitesse de la route nationale N°2, source d’accidents. « Merci à son Excellence monsieur le Président du Faso, son Excellence Ibrahim Traoré et son équipe ; qui, en concrétisant ce projet d’élargissement et de modernisation de la route nationale N °2 sauvent des vies », a-t-il déclaré.

En rappel, ce projet rentre dans le cadre du Plan d’action pour la stabilisation et le développement 2023-2025 et la Stratégie de développement du secteur des transports.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page