Burkina Faso : Un réseau illégal d’exportation de farine de maïs démantelé à Yagma

La Brigade ville de Gendarmerie de Yagma a procédé au démantèlement d’un réseau illégal de production, de conditionnement et d’exportation de farine de maïs à Yagma le 21 mai 2024. Trois présumés auteurs ont été arrêtés et remis à la justice.

Un camion-citerne contenant 974 sacs de farine de 13 kilogrammes, 42 sacs de 23 kilogrammes, 50 sacs de maïs de 100 kg transformés en farine toujours étalés dans la cour, 50 sacs de 100 kilogrammes de maïs trempé dans 22 fûts  de 200 litres, 50 sacs de 100 kilogrammes de maïs déjà décortiqué et déposé au sol, 150 sacs de maïs de 100 kilogrammes, 4 moulins installés, 3 décortiqueuses et 2 tricycles, c’est le butin saisi par la Brigade ville de Gendarmerie de Yagma lors de l’opération.

À la commande, ce sont 3 présumés malfaiteurs qui ont été remis à la justice. Les infractions qu’ils ont commises sont l’exercice illégal d’activité industrielle, la tromperie de consommateurs et la mise en danger de la vie d’autrui. Selon la Brigade ville de Gendarmerie de Yagma, l’opération a été menée grâce à une information reçue le 22 avril 2024 au Centre National de Veille et d’Alerte.

« Ce groupe conditionnerait la farine de maïs dans des sacs de 25 kg entre 02 heures et 03 heures du matin à Yagma, secteur n°37 dans l’arrondissement N°09 de Ouagadougou. La même source précisait que ces sacs de farine étaient ensuite chargés dans les compartiments des camions citernes, pour être convoyés dans des pays frontaliers avec le Burkina Faso », a-t-elle expliqué.

À la suite des informations, des investigations ont été menées et ont permis de localiser le site. L’opération de démantèlement a alors été montée et menée avec succès. La Gendarmerie a aussi indiqué que la farine saisie sur le site a été envoyée au laboratoire national de Santé publique afin d’être analysée.

« C’est l’occasion de rappeler à la population que le gouvernement burkinabè a pris des mesures qui suspendent l’exportation des céréales et de la farine de céréales sur toute l’étendue du territoire national. Tout contrevenant s’expose à des sanctions », a martelé la note de la Brigade ville de Gendarmerie de Yagma faisant référence au communiqué du ministère en charge du commerce en date du 23 février 2022.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page