Développement communautaire : Les populations de Koankin aménagent une route de 7 km

Les habitants du village de Koankin ont organisé un entretien communautaire de la route Koankin–Bassemyam, longue de 7 km, ce samedi 8 juin 2024. Cette activité permettra de dégager une piste pour l’alimentation des villages de Ouarmini, Bassemyam et les populations de la ville de Ouagadougou en produits halieutiques et maraîchers.

Sous l’initiative du chef du village, les populations de Koankin se sont réunies ce samedi 8 juin 2024, autour d’une activité d’intérêt commun. Il s’agit de l’entretien de leur route. Selon le Chef du village, Naba Tigré de Koankin, au regard de la mauvaise accessibilité de la voie et de son impact sur le développement de l’activité économique notamment la maraichéculture dans la localité, la population a trouvé nécessaire d’entretenir la voie.

La route Koankin –Bassemyam est longue de 7 km.

« Nous avons jugé bon que le développement passe par le développement de la route. Après plusieurs concertations, nous avons décidé d’initier des travaux d’intérêt communautaire, et cela cadre également avec les initiatives du gouvernement actuel », a-t-il déclaré.

La population s’est ainsi mobilisée avec l’appui de bonnes volontés pour aménager la route de ce village. « On a commencé ce matin par ici donc au fur et à mesure, nous évoluons. Nous nous sommes donné un défi. C’est de récupérer les zones à dégradation très avancée et nous pensons que nous allons y arriver », a noté le chef du village de Koankin, ajoutant que l’initiative a été mûrie courant fin mai, avec l’ensemble des forces vives du village.

« Nos objectifs ont été atteints », Naba Tigré, chef du village de Koankin.

Le chef a ajouté que leurs objectifs sont atteints. « Nos objectifs ont été atteints, parce que voir cette mobilisation, d’autres sont dans des coins un peu reculés à la recherche de cailloux sauvages parce que tout se fait ensemble. Que ce soient les enfants, les femmes, tout le monde s’est mobilisé pour l’activité. Au regard de ce que nous voyons, nous sommes pleinement satisfaits du début des travaux », a-t-il apprécié.

Cette activité a été parrainée par le directeur général de Crack Communication, Zackaria Bakouan. Selon lui, cette initiative de Naba Tigré vient apporter une solution à une préoccupation commune pour l’ensemble des populations de ce village, mais également pour tous les exploitants, promoteurs de ferme, agro-sylvo- pastorale.

« L’accessibilité du village en période hivernale est assez compliquée si bien qu’il n’est pas rare de voir des déplacements en ferme reportés suite à des pluies. Donner l’opportunité que chacun apporte sa pierre pour rendre cette voie praticable ne peut être que salutaire », a-t-il déclaré.

« Donner l’opportunité que chacun apporte sa pierre pour rendre cette voie praticable ne peut être que salutaire », Zackaria Bakouan, parrain.

Il faut noter que le village de Koankin relève de la commune de Saponé, située à une quinzaine de kilomètres de la ville Ouagadougou.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page