Dématérialisation des procédures administratives : le ministère chargé de l’environnement lance officiellement la plate-forme e-service

Le Ministère de l’environnement, de l’eau et de l’assainissement a officiellement lancé sa nouvelle plate-forme dénommée e-service des procédures administratives, le vendredi 17 mai 2024 à Ouagadougou. Elle vise à dématérialiser les différentes procédures administratives au sein du ministère.

A travers la nouvelle plate-forme e-service des procédures administratives, les usagers pourront, à partir de leurs ordinateurs portables ou smartphones se connecter à Internet pour obtenir avec célérité, les différents documents nécessaires à l’exécution de leurs travaux. Des explications de Abou-Bakar Traoré,  Directeur des systèmes d’information du ministère chargé de l’environnement, cette nouvelle plate-forme concerne les dix (10) procédures administratives du ministère que sont entre autres l’avis technique d’importation des produits chimiques, le certificat d’homologation des emballages et sachets biodégradables et le permis de coupe du bois et charbon de bois. 

Pour parvenir à l’obtention de l’une de ces procédures, dit-il, l’usager devra se connecter sur la plate-forme https://www.eservices.envieau.gov.bf afin de créer un compte qui lui servira pour les autres procédures. Après avoir enregistré la procédure souhaitée, l’alerte est donnée aux techniciens du ministère qui prendront le relais. Il a aussi ajouté que la plate-forme suit un système d’habilitation permettant à chaque direction de traiter les dossiers relevant de son ressort.

« L’autre aspect est, quand tu déposes une demande à Bobo Dioulasso, les acteurs de Bobo Dioulasso doivent pouvoir prendre en charge ces demandes. C’est à dire que quelqu’un qui est de la direction régionale des Hauts bassins, quand il se connecte, il n’a plus besoin de voir les autres demandes des autres régions. C’est uniquement les demandes relatives à sa région», a-t-il précisé.

Roger Baro, ministre de l’environnement de l’eau et de l’assainissement-©Faso7

La mise en place de cette plateforme se fait à la suite des assises nationales sur la dématérialisation des procédures administratives qui se sont déroulées du 11 au 13 avril 2023. Roger Baro, ministre de l’environnement,  de l’eau et de l’assainissement, a expliqué que cela découle de la volonté du Chef d’État, le Capitaine Ibrahim Traoré, de rendre meilleure l’administration publique en se fondant sur la digitalisation. 

De ses explications, Roger Baro a indiqué qu’en collaboration avec le ministère chargé de la transition digitale,  son ministère a été choisi comme ministère pilote pour mettre en œuvre ce processus de digitalisation afin de pallier la forte demande dans les services publics. Il a estimé que la plate-forme e-service permettra de lever le «blocus» sur certaines procédures décriées par les usagers.

«L’utilisation de cette plateforme permettra de simplifier le processus de dépôt des dossiers de demande des usagers auprès des administrations,  faciliter l’interaction directe entre l’usager et le métier et réduire les pertes de temps liées aux déplacements. Elle soulagera la charge de travail des agents administratifs et améliorera la qualité du service rendu aux usagers de l’administration», a-t-il expliqué avant de conclure que cela permettra de réduire l’utilisation massive de papier qui nécessite la coupe de bois. Aussi, elle permettra de réduire les émissions de carbone et autres gaz à effet de serre.

Cheick Habib Désiré BAYILI 

Faso7 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page