Évaluation du Plan d’action pour la stabilisation et le développement : un taux d’exécution global de 73,4 %

Le 17 mai 2024 a eu lieu à Ouagadougou, la première session d’évaluation du Plan d’Action pour la Stabilisation et le Développement (PA-SD) 2023. Le comité de pilotage et les membres du gouvernement ont dressé un bilan positif avec un taux d’exécution physique global de 73,4 % et un PIB en croissance de 3,6 % en 2023.

En 2023, le Burkina Faso a enregistré des progrès significatifs tant au niveau du domaine sécuritaire, économique que social. Ces progrès ont été réalisés à travers un plan ambitieux, destiné à promouvoir la stabilité et le développement du pays. En effet, le PA-SD affiche un taux d’exécution physique global de 73,4 %, traduisant des efforts soutenus dans divers secteurs-clés. Le PA-SD s’articule autour de 4 principaux piliers que sont la lutte contre le terrorisme et la restauration de l’intégrité nationale, la réponse à la crise humanitaire, la refondation de l’Etat et l’amélioration de la gouvernance et enfin la promotion de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale.

« Dans notre marche pour la réalisation des priorités de la transition, nous avons rencontré au cours de l’année écoulée, de nombreux obstacles sur le chemin. (…) Comme le dit si bien l’adage, dans chaque crise, il y a une opportunité. C’est donc dans ces moments de difficulté que notre résilience et notre ingéniosité sont mises à l’épreuve et c’est aussi dans ces moments que nous découvrons la force véritable que constitue notre action collective », a déclaré Fatoumata Bako/Traoré, ministre déléguée chargée du budget.

Fatoumata Bako/Traoré, ministre délégué en charge du budget -©Faso7

Le domaine sécuritaire, prioritaire dans ce plan, a enregistré de grands progrès. Les chiffres démontrent une mobilisation impressionnante soit environ 10 500 nouveaux éléments des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) formés, tandis que 64 000 Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) ont été recrutés pour renforcer la sécurité nationale. Quant à la reconquête du territoire national, il est question de 140 villages réinstallés et plus de 1 300 écoles et 18 centres de santé rouverts.

Sur le plan économique, les résultats sont prometteurs. Le Produit Intérieur Brut (PIB) du Burkina Faso a connu une croissance significative, passant de 1,8% en 2022 à 3,6% en 2023. Pour la ministre délégué chargé du budget, ce chiffre démontre « que l’activité économique s’est plus ou moins bien portée en ce sens que nous avons pu faire un bond considérable ».

Les participants à la session-©Faso7

En ce qui concerne le volet humanitaire, le PA-SD a permis de soutenir des milliers de Personnes déplacées internes (PDI) de sorte à leur permettre soit d’être financièrement autonomes ou de regagner leurs localités d’origine. En 2023, 2 073 465 PDI et communautés hôtes vulnérables ont bénéficié d’assistance alimentaire, et 101 435 PDI et communautés hôtes ont bénéficié d’appui financier et technique pour la réalisation d’activités génératrices de revenus.

Les autorités ont exprimé leur satisfaction face aux avancées réalisées, tout en soulignant la nécessité de poursuivre les efforts pour atteindre les objectifs fixés dans le cadre de la mise en œuvre de ce plan. Le bilan une fois dressé a laissé place à l’adoption du rapport 2023. Un bilan à mi-parcours sera dressé entre le mois de juillet et celui d’août en ce qui concerne les actions du PA-SD 2024.

Edwige OUOBA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page