Journée des Coutumes et Traditions au BurkinaFaso : Le Mogho Naaba offre des offrandes pour la paix

À l’occasion de la journée des coutumes et traditions célébrée ce 15 mai 2024, le Mogho Naaba Baongo a remis des moutons et du poulet aux maîtres sacrificateurs pour des libations. Les maîtres sacrificateurs sont tenus de demander aux mânes et aux ancêtres, la paix, la sécurité, la cohésion sociale et une bonne saison des pluies dans le royaume et au Burkina Faso.

À l’instar des autres communautés traditionnelles, le Royaume Mossi a célébré ce 15 mai 2024, la tradition et les coutumes. Au cours d’une cérémonie dédiée, le Mogho Naaba Baongo, empereur des mossé, a offert des moutons et des poulets de sacrifice aux maîtres sacrificateurs du royaume.

Il est demandé aux maîtres sacrificateurs que sont le Wogodo Naaba, le Tengsoaba (chef de terre), le Kadiogo Naaba et le Bāang Naaba de faire appel aux mânes et aux ancêtres pour la paix, la cohésion et que la sécurité reviennent au Burkina Faso.

Par ailleurs, la saison des pluies étant proche, le Mogho Naaba Baongo a demandé que des sacrifices soient également faits pour que la saison des pluies soit bonne et que les récoltes soient abondantes.

« C’est une journée souhaitée depuis longtemps par les coutumiers et les chefs traditionnels. Dieu a fait que la transition a décidé de nous donner cette journée. C’est une joie pour les coutumiers et les traditionalistes », s’est réjoui le Ouidi Naaba Kiiba, ministre de la cavalerie du Mogho Naaba.

Il faut noter qu’avant de procéder à la remise du nécessaire pour le sacrifice, le Mogho Naaba Baongo a reçu les salutations des dignitaires du royaume Mossi. Les ministres du Mogho Naaba Baongo tels que le Larlé Naaba Tigré, le Baloum Naaba, le Gounga Naaba sont venus saluer le roi.

Ils ont été suivis par les notables ainsi que les personnes ressources du royaume. Selon le Ouidi Naaba Kiiba, ces salutations sont de coutume dans le royaume. Toutefois, celles d’aujourd’hui sont particulières, car elles marquent la première célébration des coutumes et des traditions au Burkina Faso.

« Le yisgou (la sortie du roi en langue mooré) est une yisgou spécial. Nous l’avons fait parce que c’est jour de fête. Chaque matin, les notables et les ministres du Mogho Naaba doivent venir au palais pour sa sortie. Étant donné que c’est jour de fête, nous l’avons fait de façon spéciale pour marquer la célébration de nos traditions et coutumes », a expliqué le Ouidi Naaba Kiiba.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page