Festival des identités culturelles (FESTIC) : La communauté Dagara à l’honneur à Ouagadougou

La 6e édition du Festival des identités culturelles (FESTIC) a ouvert ses portes, ce mardi 7 mai 2024, au quartier Ouidi de la ville de Ouagadougou. Organisé par le Cinéma Numérique Ambulant (CNA), ce festival se tient du 7 au 11 mai 2024 et se veut un cadre d’expression et de promotion des identités culturelles des communautés africaines ainsi que de valorisation du cinéma africain.

« Identité et construction de la paix », c’est sous ce thème que se tient la 6e édition du Festival des identités culturelles. Au programme, ce sont des panels, des masterClass, un espace pour enfants, une cérémonie de récompense ainsi qu’une nuit de la résilience qui vont rythmer ce festival durant ces cinq jours. En plus de cela, ce sont au total 25 films africains et de la diaspora qui vont être diffusés tout au long du festival. Il s’agit entre autres des films documentaires, fictions et des films d’animation.

L’objectif de ce festival, selon Wend-Lassida Ouédraogo, directeur du FESTIC, est de promouvoir le dialogue intercommunautaire et de sauvegarder des richesses culturelles en voie de disparition. A cet effet, il a fait savoir que ces actions vont permettre d’accroître le niveau des populations sur les valeurs et expressions culturelles.

« Nous sommes issus de plusieurs identités et nous pensons qu’interroger nos identités dans la perspective de la construction de la paix s’avère nécessaire surtout dans un contexte que vous savez. À travers la sélection des films, c’est une sélection riche qui va permettre de découvrir des communautés, de découvrir comment des sociétés ou des communautés qui ont vécu ou qui ont traversé des crises que nous sommes en train de traverser actuellement ont fait ou font pour aller au-delà et se reconstruire », a-t-il indiqué.

Le Festival des identités culturelles, un cadre d’expression des identités culturelles des communautés -©Faso7

Pour cette édition, c’est la communauté Dagara qui est à l’honneur. Durant ce festival, cette communauté va exprimer sa culture, ses traditions et ses savoir-faire. Galip Somé, directeur général de la Radiodiffusion-Télévision du Burkina (RTB) et membre de la communauté Dagara est celui qui a parrainé la 6e édition du festival. Pour lui, la tenue du FESTIC confirme la capacité de résilience des Burkinabè. Par ailleurs, il a fait savoir que cette édition est une contribution au vivre ensemble et à l’unité nationale.

« Une activité comme le Festival des identités culturelles qui vise à permettre aux communautés de bien se découvrir, à permettre aux communautés de bien se connaître, à permettre aux communautés de travailler ensemble pour améliorer leur quotidien, je pense que c’est une initiative à saluer. Donc, il est important qu’il y ait une dynamique d’ensemble pour permettre à nos communautés de se fréquenter, de se retrouver pour construire quelque chose de commun et de durable », s’est-il exprimé.

Lazard KOLA

Faso7

Waongo KOLA

Waongo KOLA est un journaliste burkinabè ayant pour domaine de prédilection les sujets de société, d'économie, de politique et de santé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page