Le Capitaine Ibrahim Traoré remet du matériel de plus de 78 milliards F CFA aux producteurs burkinabè

Dans le cadre de l’offensive agro-pastorale et halieutique et de l’initiative présidentielle pour l’autosuffisance alimentaire, les autorités de la Transition ont décidé d’accompagner les producteurs agro-sylvo-pastoraux pour l’an 2024. Ce lundi 6 mai 2024, au monument des Martyrs à Ouagadougou, le Président de la Transition, le Capitaine Ibrahim Traoré, a visité un échantillon des produits et du matériel qui seront mis à leur disposition.

Au cours de cette visite, le ministre en charge de l’agriculture, Commandant Ismaël Sombié, a fait ressortir que le coût total du matériel et des produit acquis dans cette optique s’élève à plus de 78 milliards F CFA. Sans être exhaustif, le ministre a fait cas de 1 000 tracteurs au profit des producteurs, 700 motos pour le réseau d’encadrement, 18 000 tonnes de semences qui seront subventionnées.

« C’est deux fois de plus que la quantité qui a été mise à disposition en 2023 et plus de cinq fois la quantité qui a été mise à disposition sur la moyenne des 5 dernières années. C’est la même chose pour les engrais. Nous aurons pour les engrais chimiques environ 68 900 tonnes qui vont être mis à la disposition des producteurs de manière subventionnée. Ça également, c’est plus de deux fois que ce qui a été fait en 2023 et plus de cinq fois que ce qui a été fait sur les 5 dernières années », a-t-il ajouté.

Le ministre Sombié a aussi précisé que ceux qui pourront bénéficier de ces acquisitions sont les producteurs organisés en coopératives, soit à travers une phase d’octroi subventionné ou des labours gratuits par les brigades mécanisées dans toutes les provinces.

Parlant de labour, le Capitaine Ibrahim Traoré, après sa visite, a indiqué que le ministère en charge de l’Agriculture avait déjà engagé un processus de labour de 64 000 hectares de terre dans toutes les régions. Il a réitéré que les tracteurs qui sont compris dans le lot seront utilisés gratuitement pour le labour des terres en vue de la saison pluvieuse qui s’annonce.

« Ce qu’il faut préciser, c’est inviter la jeunesse à se mettre au travail. Il faut aller rapidement défricher les champs parce qu’il y a des points focaux dans chaque province qui sont nommés par le gouverneur en plus des chargés de mission au niveau des régions. Prenez contact lorsque vous avez de grandes superficies. À défaut, il faut vous mettre en coopérative pour avoir des grandes superficies », a-t-il ajouté.

Soulignons que le Président de la Transition a donné des instructions afin que le matériel et les produits aillent effectivement au profit des bénéficiaires ciblés.

Amadou Tamboura, membre de la Confédération paysanne du Faso a salué le geste des autorités de la Transition, qui est réalisé à la suite d’un plaidoyer des acteurs du domaine. « Nous osons croire que si les pluies tombent comme il se doit, nous sommes sûres à 60-70% que les récoltes seront bonnes », a-t-il laissé entendre.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page