La Fédération Burkinabè de Football examine ses nouveaux textes

La Fédération Burkinabè de Football (FBF) s’est réunie ce samedi 4 mai 2024, à Ouagadougou, en Assemblée Générale Extraordinaire. Cette rencontre  vise à examiner quatre textes fondamentaux de la vie du football burkinabè. Ce sont : les statuts, le règlement intérieur, le code électoral et le règlement de l’assemblée générale de la FBF. Elle a aussi servi de cadre pour préparer les élections des organes dirigeants de la FBF.

Le 17 août 2024, la FBF va organiser les élections des organes dirigeants des structures de la fédération. À deux mois de l’échéance électorale, le Comité exécutif de la FBF s’est réuni en AGE pour se pencher sur l’organisation de ces élections, mais aussi pour examiner les nouveaux textes de la fédération avant de les soumettre à l’adoption. Les textes soumis à l’analyse sont le statut de la FBF, le règlement intérieur, le règlement de l’assemblée générale et le code électoral.

« Après un an, trois mois et dix jours, la Commission chargée de la révision des textes est très heureuse de soumettre à votre examen et à votre appréciation quatre textes fondamentaux de la vie du football burkinabè. Pour parvenir à ce résultat, nous avons bénéficié du concours d’autres textes de fédérations telles que la Côte d’Ivoire et le Mali », a fait savoir Jean-Claude Ramdé, Président de la commission chargée de l’élaboration des textes.

L’AGE de la FBF se tient dans un contexte où le football burkinabè traverse des crises qui ont conduit à la suspension des compétitions. Selon le représentant du ministre en charge des sports, les nouveaux textes de la FBF doivent permettre de réadapter la fédération aux réalités du Burkina Faso pour éviter à l’avenir que les crises viennent émailler le football. Pour lui, dans le futur, le Burkina Faso doit se positionner comme étant une grande nation de football. Par conséquent, il est important que la fédération dispose de textes à même de lui permettre de fonctionner de façon efficiente et d’être le maillon essentiel du développement du football.

Pour le président de la FBF, Lazare Banssé, les réunions du comité exécutif de la FBF sont l’occasion pour les membres de se pencher sur la vie de l’instance et sur le développement du football. À l’écouter, il est important qu’à l’issue de cette session extraordinaire, la FBF soit dotée d’une stratégie pouvant lui permettre d’améliorer la pratique du football au Burkina Faso et de tenir les élections apaisées.

« Ensemble, nous pouvons et ferons mieux que les quatre années passées, nantis de ces nouveaux textes et de la volonté de travailler en synergie. L’adoption de ces textes va non seulement permettre un fonctionnement harmonieux de nos organes et instances, mais surtout, induire un développement cohérent du football. Encore une fois, les élections ne sont pas la guerre. Pour moi, elles ne sont qu’une étape dans notre volonté de faire du Burkina une grande nation de football », a-t-il déclaré.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page