SNC 2024 : Libreinfo.net outille des étudiants sur la lutte contre la désinformation

En marge de la 21e édition de la semaine nationale de la culture (SNC), le média en ligne Libreinfo.net en partenariat avec Orange money a organisé une conférence publique au profit des étudiants de l’Institut Supérieur en Sciences de la Santé (INSSA), le lundi 29 avril 2024, à Bobo-Dioulasso. Cette activité a eu pour thème principal, « Comment lutter contre la désinformation et la propagation du discours de haine sur les réseaux sociaux dans un contexte de crise sécuritaire au Burkina Faso ? ».

Lutter contre la désinformation et la propagation du discours de haine sur les réseaux sociaux, telle est la problématique qui a prévalu à la tenue de cette conférence publique. Cette activité a été l’occasion pour les étudiants d’échanger avec Abdoulazize Bamogo, ancien président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC), sur la question de la désinformation et des discours haineux sur les réseaux sociaux. D’entrée de jeu, Abdoulazize Bamogo a expliqué comment les jeunes doivent avoir des comportements responsables sur les réseaux sociaux au regard du contexte sécuritaire que traverse le pays pour ne pas relayer ou publier de fausses informations.

Selon ses explications, la désinformation est liée à des discours « particulièrement » mensongers. A cet effet, il a donné des conseils aux participants. « Ne relayez pas des informations ou des rumeurs qui accusent une personne ou un groupe social même avec des formules hypothétiques. (…) Ne relayez pas les informations graves sur les réseaux sociaux. Informez les autorités compétentes si vous jugez cela nécessaire », a-t-il exhorté.

En plus de cela, les étudiants ont été appelés à ne pas publier « des informations qui pourraient démoraliser les Forces de défense et de sécurité (FDS) et les Volontaire pour la Défense de la Partie (VDP) ou qui pourraient encourager le terrorisme » et à ne pas publier « des informations qui peuvent exposer les populations à des représailles ».

« Notre pays traverse des moments difficiles. Au regard de l’effet puissant des réseaux sociaux, nous devons manifester notre patriotisme en ayant des comportements responsables sur les réseaux sociaux », a ajouté Abdoulazize Bamogo.

De son côté, Albert Nagreogo, directeur de publication du journal Libreinfo.net, a laissé entendre que cette activité se veut un cadre pour outiller les étudiants sur la lutte contre la désinformation et la propagation du discours de haine sur les réseaux sociaux au Burkina Faso.

« Nous avons choisi de faire la communication sur ce thème parce qu’on a constaté que depuis des années maintenant, nous voyons de plus en plus de fake news. Mais la question, est-ce qu’on comprend réellement les enjeux, et dans un contexte de crise sécuritaire comme le Burkina Faso, il est très important que nous en tant que média en ligne, nous puissions également jouer notre responsabilité sociale et notre part de responsabilité. Il ne suffit pas de donner juste l’information, mais il s’agit aussi de sensibiliser les lecteurs et les lectrices pour qu’ils puissent participer à une construction de la nation de façon saine et avec des informations saines », a-t-il fait savoir.

Il faut noter que c’est avec beaucoup d’intérêts que les étudiants de l’Institut Supérieur en Sciences de la Santé ont suivi cette conférence. C’est le cas de Kam Sié Roland, étudiant en 2e année en Science Juridique et Politique à l’INSSA. Saluant les organisateurs, il dit que cette activité lui a permis de savoir comment il peut apporter sa contribution dans la lutte contre la désinformation et la propagation du discours de haine sur les réseaux sociaux dans cette situation que traverse le pays.

« Cette conférence touche notre sensibilité et nous amène à plus de responsabilités lorsque nous voulons liker. Cela nous amène à prendre des garde-à-vous et à ne pas vraiment transgresser beaucoup de choses », s’est-il exprimé.

Lazard KOLA

Faso7

Waongo KOLA

Waongo KOLA est un journaliste burkinabè ayant pour domaine de prédilection les sujets de société, d'économie, de politique et de santé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page