Promotion de la paix : Le mouvement Kan Jamm Kombi gonfle ses rangs à Ouagadougou

Les membres de l’association Citoyens de paix ont effectué un casting ce samedi 27 avril 2024 au lycée Nelson Mandela, afin de recruter des élèves au profit de leur mouvement scolaire Kan Jamm Kombi (la voix de la paix des enfants). Ce casting entre dans le cadre d’une tournée qui se déroulera du 27 au 05 mai dans 5 établissements de Ouagadougou.

Au cours de ce premier casting, 10 élèves sont passés tour à tour devant le jury des Citoyens de la paix pour expliquer ce qui les motive à vouloir adhérer à Kan Jamm Kombi (la voix de la paix des enfants). Il leur a également été demandé de chanter une chanson au choix et le Dytaniè.

Parmi les candidats, il y a Aboubacar Ouédraogo, élève en classe de 2nd C, qui a tenu à chanter l’hymne national de la Côte d’Ivoire en plus du Dytaniè, afin d’appeler à l’entente entre les deux pays. « Actuellement, les gens pensent que les Ivoiriens et les Burkinabè ont un problème. J’ai décidé de chanter l’hymne national du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire pour montrer que comme le disent nos vaillants soldats et nos grands-parents, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, c’est comme chambre-salon. Même si la politique nous diffère un peu, nous restons des frères », a-t-il expliqué.

Quant à Djamilatou Tapsoba en classe de 2d C, elle a chanté pour le pardon. « De nos jours avec l’insécurité, je veux que lorsqu’on rentre dans le pays burkinabè, la première chose que tu vois, c’est la paix. Les gens se comprennent. C’est surtout ça », a-t-elle fait comprendre. Retenons que tous les 10 candidats ont été retenus.

Sam Patricia a fait partie de la promotion Kam Jamm Kombi 2016-2017. Maintenant à l’université, elle est venue à ce casting pour partager son expérience avec ces futurs enrôlés. « J’encourage les enfants à être des acteurs de paix au Burkina Faso, afin que les futures générations puissent suivre leurs pas », a-t-elle laissé entendre.

Ziniaré a été le point de départ des recrutements-©Faso7

Ghislain Yaméogo, président de l’association Citoyens de paix, a expliqué que ce casting entre dans la dynamique d’une série de recrutement de 1000 élèves au profit du mouvement Kan Jamm Kombi (la voix de la paix des enfants) et dans le cadre du projet « La minute chrono pour ma Patrie à l’école ». Ce projet va concerner des élèves de 7 régions du Burkina Faso et va se dérouler de 2024 à 2027. « Après le passage à Ziniaré dans la région du Plateau Central, nous sommes maintenant au niveau de la région du Centre, pour recruter dans 4 établissements de la ville de Ouagadougou, les membres du mouvement Kan Jamm Kombi », a-t-il fait savoir.

Ainsi, le lycée Marien Ngouabi, le Lycée municipal Bambata, le lycée municipal Vénégré et le lycée Mixte de Gounghin seront aussi visités. Le résultat attendu pour la région du Centre est le recrutement de 200 élèves en classe de 5e et de 2nd. Leur mission dans le mouvement Kan Jamm Kombi, sera de chanter au service de la paix, du civisme et du vivre-ensemble à l’école, en famille et dans la rue.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page