Niger : Des discussions pour le retrait de l’armée américaine

L’ambassade des États-Unis d’Amérique au Niger a annoncé ce jeudi 25 avril 2024 qu’une rencontre est prévue ce même jour avec des responsables du Conseil National pour le Salut du Peuple (CNSP), en vue d’entamer des discussions sur un retrait ordonné et responsable des forces américaines du Niger.

Dans les détails, il ressort que c’est l’ambassadrice des États-Unis au Niger, Kathleen FitzGibbon, et le général de division Kenneth Ekman, directeur de la stratégie, de l’engagement et des programmes du Commandement des Etats-Unis pour l’Afrique, qui iront à la rencontre des responsables de la junte au Niger.

De plus, l’ambassade indique que durant la semaine du 29 avril 2024, le Secrétaire adjoint à la Défense pour les opérations spéciales et les conflits de faible intensité, Christopher Maier, et le lieutenant-général Dag Anderson, directeur du développement des forces interarmées à l’état-major interarmée, participeront à des réunions de suivi à Niamey, afin de coordonner ce processus de retrait dans la transparence et le respect mutuel. « Les États-Unis sont fiers de la coopération en matière de sécurité et du sacrifice commun des forces américaines et nigériennes, un partenariat qui a contribué efficacement à la stabilité au Niger et dans la région », lit-on dans le communiqué de la représentation du « Pays de l’oncle Sam » au Niger.

Il est aussi mentionné dans  l’écrit que dans le cadre des discussions en cours depuis juillet 2023, les parties nigérienne et américaines ne sont pas parvenues à un accord sur la poursuite de la coopération en matière de sécurité et de sorte à répondre aux besoins et aux préoccupations de chaque partie. « Les États-Unis se félicitent de l’intérêt du CNSP pour le maintien d’une relation bilatérale forte. Le secrétaire d’État adjoint Kurt M. Campbell se rendra à Niamey dans les prochains mois pour discuter de la poursuite de la collaboration dans des domaines d’intérêt commun », indique l’ambassade.

En conclusion, les États-Unis ont réaffirmé leur soutien dans sa lutte contre le terrorisme, pour le développement de l’économie du pays et la transition vers un régime démocratique.

Rappelons-nous, le samedi 16 mars 2024, les tombeurs de l’ex-Président Mohammed Bazoum ont dénoncé l’accord de coopération militaire avec les Etats Unis d’Amérique. Ils estiment que la présence des plus de 1 000 soldats américains sur le sol nigérien, est « illégale » et viole toutes les règles constitutionnelles et démocratiques.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page