Burkina Faso : Les agents de la SONABEL à l’APEC

Le Directeur Général de la SONABEL, Souleymane Ouédraogo, a  souscrit à l’Agence  pour la Promotion de l’Entreprenariat Communautaire (APEC),  des parts de 300 000 francs CFA, ce vendredi 12 avril 2024, à Ouagadougou. Cette souscription a eu lieu, au cours de la session d’information et de sensibilisation sur l’entreprenariat communautaire dédiée aux agents de la SONABEL.

Ce sont 30 parts d’une valeur totale de 300 000 F CFA que le Directeur Général de la SONABEL, Souleymane Ouédraogo, a  souscrit à l’Agence  pour la Promotion de l’Entreprenariat Communautaire (APEC), au cours de la session d’information et de sensibilisation sur l’entreprenariat communautaire dédiée aux agents de la SONABEL. En souscrivant, le premier responsable de la Sonabel a lancé officiellement un appel aux agents de la nationale d’électricité à une souscription massive à l’APEC.

« Nous croyons fermement que chaque agent quel qu’il soit, quelle que soit sa situation initiale, a le potentiel de créer de la richesse et restaurer une société burkinabè solidaire et intègre », a-t-il déclaré.  

Cette session est organisée, afin que le personnel de la SONABEL soit sensibilisé et informé sur les opportunités qu’offre l’entreprenariat communautaire.

Selon Souleymane Ouédraogo, l’APEC est une bonne initiative et cette session est organisée, afin que le personnel de la SONABEL soit sensibilisé et informé sur les opportunités qu’offre l’entreprenariat communautaire.

« Actuellement, notre pays traverse une situation difficile en matière de fourniture d’électricité et essentiellement c’est un secteur qui a besoin d’investissement. Et pour réaliser les investissements, il faut des ressources. Avec ce que nous avons comme initiative, avec l’APEC, si nous arrivons à mobiliser un certain montant de ressources, nous pouvons lever plus de financement, pour pouvoir accompagner de façon structurelle ce secteur », a-t-il déclaré.

La mobilisation sur l’engagement communautaire est « bonne et réorientée sur les institutionnelles» selon le directeur général de l’APEC, Karim Traoré.  

« Il est bon de vendre massivement des actions, de collecter des ressources pour investir dans les entreprises communautaires, mais il est aussi important d’expliquer le bien-fondé de la décision des autorités de la Transition de créer ce modèle d’entreprise », a-t-il affirmé.

C’est dans cette logique que son agence a  engagé une communication de proximité auprès du personnel des sociétés et institutions, afin d’échanger avec eux, pour bien comprendre le bien-fondé de l’entreprenariat communautaire, avant la vente des projets.

Karim Traoré a laissé entendre que la SONABEL  a promis à  l’APEC une mobilisation sur l’ensemble du territoire national et  tout l’effectif de la Sonabel  équivaut à « 1 milliard de souscriptions ».

Karim Traoré a laissé entendre que la SONABEL  a promis à  l’APEC une mobilisation sur l’ensemble du territoire national et  tout l’effectif de la Sonabel  équivaut à « 1 milliard de souscriptions ».

Le premier responsable de l’APEC a rassuré  que les souscriptions se poursuivent. « La valeur nominale de chaque action coûte 10 000 FCFA, mais vous avez la latitude en fonction de vos moyens. C’est ça l’avantage. Ça touche toutes les catégories socioprofessionnelles de notre pays, toutes les catégories sociales. A partir de 10 000, vous pouvez dejà être actionnaire dans les grandes entreprises nationales mais  vous avez la possibilité de prendre pour 100 millions de FCFA en fonction de vos moyens », a-t-il rappelé.

Dans  quelques mois,  l’APEC aura un an d’existence. Le directeur général de l’APEC, Karim Traoré a indiqué qu’il y aura un compte-rendu sur les chiffres officiels en termes de  nombre de parts vendues, de personnes mobilisées et en termes de volume mobilisé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page