Burkina Faso : La plateforme ePhyto pour dématérialiser les procédures de certificats phyto sanitaires

Le ministère de l’Agriculture, des ressources animales et halieutiques a procédé au lancement de la plateforme ePhyto GENS ce 12 avril 2024 à Ouagadougou. La plateforme va permettre de dématérialiser les procédures de délivrance des certificats phytosanitaires et renforcer la crédibilité du commerce burkinabè.

 

Afin de simplifier les procédures commerciales  au Burkina Faso, la direction  de la protection des végétaux et du conditionnement (DPVC) du ministère de l’Agriculture a mis en place une plateforme numérique dénommée ePhyto Gens.

A partir de cette plateforme, tout individu désireux d’acquérir un certificat phytosanitaire introduit une demande en fournissant toutes les informations relatives aux produits destinés à l’exportation. Une fois cette formalité effectuée, la demande est ensuite envoyée à un inspecteur qui va s’assurer que toutes les informations ont bien été renseignées sur la plateforme.

Ce dernier va également effectuer une inspection des produits destinés à l’exportation avant de valider la demande. Vient enfin la phase finale où le chef de poste du contrôle phytosanitaire procède à la vérification des informations avant de délivrer le certificat électronique qui est aussitôt envoyé au demandeur. Cette procédure selon le  DPVC Nabié Bekouanan se fait généralement en 48 heures minimum.

Nabié Bekouanan, directeur de la protection des végétaux et du conditionnement-© Faso7

« Il faut dire que les acteurs du privé seront formés à l’utilisation de cette plateforme. Tout acteur bien formé pourra en tout cas soumettre une demande s’il est dans le besoin d’exporter des produits végétaux », a déclaré Nabié Bakouan, expliquant ainsi pourquoi la plateforme n’était pas encore disponible au grand public.

Un ouf de soulagement pour les différents acteurs

Adopté par plus de 130 pays dans le monde, selon le directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture Alassane Guiré, représentant le ministre, la solution ePhyto « est une initiative qui permettra de répondre à plusieurs impératifs tels que assurer l’innocuité du commerce international des végétaux et produits végétaux, améliorer la performance des exploitations du Burkina Faso, développer la stratégie nationale de digitalisation et la mise à disposition des données fiables pour une meilleure prise de décision et une meilleure visibilité pour des choix économiques et techniques éclairés (…) ». Ce processus de dématérialisation va également réduire la fraude et la corruption au niveau des délivrances des certificats et ainsi renforcer la compétitivité internationale, a expliqué Alassane Guiré.

Alassane Guiré, directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture-©Faso7

Ce lancement marque la première phase  de l’implémentation du processus de délivrance du ePhyto des produits agricoles stratégiques tels que la mangue, le coton, le sésame, l’anacarde et le soja.

Pour les acteurs du privé, cette nouvelle plateforme numérique est un ouf de soulagement à leur endroit. Karim Guigma, représentant le secteur privé, s’est réjoui du lancement de la plateforme. « Ça représente pour nous un gain de temps, ce qui veut dire gain d’argent aussi. Et ça va nous ouvrir vers le monde, vers les pays qui sont déjà bien nantis dans l’utilisation du ePhyto », s’est-il réjoui. Il a notamment indiqué que les représentants du secteur privé ont été impliqués dans le cadre de la mise en place de la plateforme numérique.

Edwige OUOBA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page