Changement de constitution au Togo : L’opposition appelle à la manifestation

Après l’adoption, le 27 mars dernier, d’une nouvelle constitution par le Parlement togolais, une série d’échanges entre les parlementaires et les chefs traditionnels est en cours à travers le pays, comme l’a rapporté Africanews. Pendant ce temps, l’opposition et la société civile s’opposent et appellent à des manifestations.

Ces échanges avec les chefs coutumiers visent à leur faire comprendre le changement constitutionnel en cours dans le pays. « Cela a été l’occasion pour nous d’expliquer, de présenter les avantages et les inconvénients de chaque régime. Nous avons souligné l’avantage d’un régime parlementaire, car le pouvoir ne sera plus concentré au niveau du président de la République », a expliqué Mémounatou Ibrahima, vice-présidente de l’Assemblée Nationale. L’adoption de cette nouvelle constitution acte également le passage d’un régime semi-présidentiel à un régime parlementaire.

Cependant, ce changement de constitution se heurte à la désapprobation de l’opposition politique et de la société civile togolaises. Ces dernières, à travers le mouvement « Touche pas à ma constitution », appellent le peuple togolais à manifester contre la révision constitutionnelle du 11 au 13 avril 2024.

« Nous n’accepterons ni aujourd’hui, ni demain. Nous nous battrons, car on ne peut pas jouer avec le destin d’un pays de cette manière. Le pays est déjà à genoux, il est mal gouverné« , a déclaré Dodji Apevon, président des Forces démocratiques pour la République (FDR), un parti de l’opposition.

Edwige OUOBA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page