Stratégie de communication des organes de presse : Carole Sawadogo examine le cas de Faso7 et obtient 17/20 à sa soutenance

L’étudiante en fin de cycle de licence en communication d’entreprise, Carole Marie Sandrine Sawadogo, a présenté, le 5 avril 2024 à Ouagadougou, son rapport de stage portant sur le thème : « Stratégie de communication des organes de presse : cas de Faso7 ». A l’issue de sa présentation, le jury a jugé son travail recevable avec une note de 17/20.

Comment le média en ligne Faso7 est arrivé à se faire connaître en si peu de temps ? Telle est l’interrogation qui a poussé l’étudiante en communication d’entreprise, Carole Marie Sawadogo à analyser la stratégie de communication dudit média. Dans un premier temps, explique-t-elle, il s’est agi d’énumérer les différents outils de communication utilisés par Faso7. Dans cette même lancée, elle a aussi examiné le type de communication utilisé avant d’interpréter l’impact de cette stratégie.

Après sa présentation devant les membres du jury, l’étudiante en communication à l’École supérieure de commerce ( ESC) s’est dite satisfaite au regard de l’atteinte des objectifs qui ont préalablement été fixés. Ça a été aussi l’occasion pour elle d’apporter sa pierre afin de contribuer à bâtir la réputation de Faso7. De ses conclusions, la stratégie de communication adoptée par le média en ligne Faso7 est la « bonne stratégie » en témoigne sa notoriété au sein du paysage médiatique du Burkina Faso.

« J’ai aussi analysé et examiné que la stratégie que Faso7 a adoptée était une bonne stratégie voilà pourquoi il a pu se hisser à cette place assez importante dans le monde des médias », a-t-elle souligné avant d’ajouter qu’une bonne stratégie est toujours nécessaire et importante dans une entreprise.

A leur tour, les membres du jury ont tour à tour félicité l’impétrante pour le choix et la conduite de son thème. Relevant le caractère studieux et dévoué de son étudiante, Franck Arnaud Traoré, professeur de suivi, a expliqué que Carole Sawadogo s’est appliquée conformément aux règles. Il a aussi ajouté qu’en dépit d’avoir porté son cas pratique sur un organe de presse, elle a su trouver la méthodologie parfaite afin de tirer son épingle du jeu en tant que communicateur.

« Le travail qu’elle nous présente, c’est un travail intéressant, c’est un travail d’actualité, c’est un travail original. Quand on parle d’organe de presse, on voit le traitement de l’information, la collecte, le traitement et la diffusion de l’information. Nous sommes dans le journalisme, alors elle est à une formation en communication. Comment s’intéresser à l’aspect communicationnel d’un organe de presse, c’est pas évident », a-t-il expliqué.

Cheick Habib Desiré BAYILI

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page