Burkina Faso : Le ministère en charge des infrastructures offre 170 millions F CFA au Bureau national des grands projets

Le ministre des Infrastructures et du désenclavement, Adama Luc Sorgho, et le Directeur exécutif du Bureau national des grands projets du Burkina, Bruno Compaoré, ont procédé, ce mardi 26 mars 2024, à la signature d’une convention qui lie désormais les deux structures. L’objectif, permettre au ministère d’apporter son appui au bureau national des grands projets.

C’est une convention d’une valeur de 170 millions de Francs CFA qui lie désormais le ministère chargé des Infrastructures au bureau national des grands projets. Selon les propos du ministre Adama Luc Sorgho, cette convention permettra « d’améliorer la qualité du réseau routier ». Il a aussi indiqué que la formalisation de ce partenariat est un acte important pour son département.

« Cette cérémonie rentre dans le cadre de l’accompagnement du ministère des infrastructures au niveau des activités du bureau national des grands projets. Aujourd’hui, il est question de l’acquisition de produits stabilisant pour les routes en terre. Ça va améliorer la qualité de nos routes », a-t-il souligné.

« C’est un honneur pour nous aujourd’hui de recevoir la contribution du ministère en charge des infrastructures » (Bruno Compaoré)

De son côté, le Directeur exécutif du Bureau national des grands projets du Burkina, Bruno Compaoré, a laissé entendre que la présente convention s’inscrit « uniquement » dans le cadre de l’initiative présidentielle pour le développement communautaire. Il a par ailleurs expliqué que le Premier ministre a invité les différents ministères à prendre part à ladite initiative.

« C’est un honneur pour nous aujourd’hui de recevoir la contribution du ministère en charge des infrastructures à travers une contribution pour l’acquisition de produits de  stabilisation. La signature de cette convention traduit l’engagement du ministère en charge des infrastructures pour permettre de construire des routes communautaires », a-t-il dit.

Il faut noter que les 170 millions de F CFA sont seulement alloués pour l’acquisition des produits. Pour l’exécution des travaux, Adama Luc Sorgho a signifié que son département va continuer dans l’accompagnement.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page