8-mars 2024 : La Cellule genre d’Iamgold Essakane convie des femmes à une séance de sport à Ouagadougou

Dans le cadre de ses activités en lien avec la commémoration de la journée internationale des droits de la femme, le 8 mars 2024, la Cellule féminine de la société minière Iamgold Essakane a organisé une séance d’aérobic au Stade municipal de Ouagadougou, ce 23 mars 2024. L’activité a porté sur le thème : « Autonomisation de la femme ».

C’est à travers des pas de danse et des exercices de fitness que les membres de la Cellule féminine d’Iamgold Essakane et leurs invités ont célébré les Droits des Femmes. En plus des femmes de l’entreprise, des policières, gardes de sécurité pénitentiaire, des douanières et des membres de l’association des femmes minières du Burkina Faso étaient aussi de la partie.

La ministre en charge du Genre était de la partie-©Faso7

La championne de la cellule genre d’Iamgold Essakane, Eliane Dabiré, a expliqué qu’en dehors des activités ludiques comme celle-ci, les femmes d’Essakane SA organisent chaque année des activités sociales dans le cadre du 8 mars. « Cette année encore, nous avons initié à l’interne de notre entreprise une collecte de fonds qui devrait servir à soutenir quelques jeunes filles vulnérables de notre zone d’activité à savoir le Sahel. En termes d’activités, nous avons bénéficié de formation en E-commerce, en culture hors-sol, de conférence sur l’autonomisation des femmes, de publi-reportages sur les portraits de quelques femmes », a-t-elle illustré.

Présent à cette rencontre, Tidiane Barry, Directeur d’Iamgold Essakane, a souligné que son entreprise est sensible au genre et pratique en son sein une discrimination positive au profit des femmes, en matière de recrutement, de renforcement de capacités, de stages, de fourniture de bien et services, ainsi que d’appui aux activités génératrices de revenus des femmes des communautés hôtes. « En 2024, la performance d’Essakane prendra en compte les efforts de recrutement des femmes et de promotion des femmes, avec un objectif minimum de 30% de femmes pour tous les recrutements et promotions. C’est un beau défi et nous allons le relever comme nous savons si bien le faire », a-t-il annoncé.

C’est la cheffe du département en charge du Genre, Nandy Somé, qui a été la marraine de cette activité. Elle a salué l’idée de la Cellule genre d’Iamgold Essakane et de l’initiative annoncée par le Directeur de la société minière. « Ce que je voudrais dire, c’est solliciter l’octroi des bourses à travers son entreprise pour amener les jeunes filles qui sont actuellement dans les lycées, à embrasser les métiers du domaine des mines, mener également de longues études dans ce domaine pour occuper de hauts postes de responsabilités dans les sociétés minières. Le Gouvernement de la Transition a fait le pari de rouvrir les industries minières dans notre pays », a-t-elle ajouté.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page