Evaluation du passif immobilier au Burkina Faso : une plateforme numérique de collecte de données lancée

Le comité interministériel d’évaluation du passif immobilier et de la promotion immobilière privée a lancé ce 12 mars 2024, une plateforme numérique de collecte de données sur les parcelles et logements acquis auprès des anciens promoteurs immobiliers privés. Les acquéreurs desdites parcelles sont invités à fournir, du 12 mars au 22 mars 2024, des informations relatives aux biens immobiliers acquis.

Dans le cadre de l’audit des activités des promoteurs immobiliers précédemment agréés, un comité interministériel a été mis en place le 18 août 2023. Ce comité est composé des agents du ministère en charge des Affaires foncières, celui de l’Économie et celui en charge de l’Administration territoriale. Il a en charge de faire un état des lieux des parcelles et autres biens immobiliers acquis de 2008 à nos jours auprès des promoteurs immobiliers privés.

Delwendé Maxime Tiendrebeogo, sécrétaire général du ministère en charge de l’Urbanisme-© Faso7

La plateforme numérique concerne « toute personne ayant acquis une parcelle ou un logement avec un promoteur immobilier précédemment agréé ou une coopérative d’habitat », a précisé Delwendé Maxime Tiendrebeogo, secrétaire général du ministère de l’Urbanisme. Les acquéreurs ayant acheté des biens immobiliers avec des propriétaires terriens, avec un précédent acquéreur ou acquis à titre de compensation ou de don sont aussi invités à fournir des informations en rapport avec leurs biens immobiliers.

Les informations demandées sont entre autres celles relatives au document de la parcelle ou du logement, à sa superficie, au coût de la parcelle ou du logement, au nom de la société de promotion immobilière ou de la coopérative de l’habitat, à l’état de viabilisation du site, etc. La plateforme est disponible à l’adresse www.passif-immobilier.bf.

Les fiches d’attributions sont acceptées sur la plateforme

La question des fiches d’attribution octroyées aux acquéreurs a été soulevée au cours de cette rencontre. Même si ces documents ne sont pas reconnus par l’administration publique, ces derniers sont acceptés sur la plateforme.

« Si ce sont les seules pièces dont disposent les acquéreurs, c’est bien que nous puissions en prendre connaissance. Je précise que ce ne sont pas des documents reconnus par l’administration publique. Mais il va s’en dire que cela va nous permettre de comprendre pour mieux éclairer le gouvernement sur la pratique sur le terrain des promoteurs immobiliers », a indiqué Delwendé Maxime Tiendrebeogo.

Aperçu de la page d’accueil de la plateforme-©Faso7

Cette étape a été précédée d’une première qui a consisté à collecter des informations auprès des structures administratives et des promoteurs immobiliers. Ce processus de collecte de données, une fois à terme, va permettre de soulager les détenteurs de biens immobiliers non en règles. Certains pourront avoir des documents en règles vis-à-vis de la loi portant promotion immobilière.

Un centre d’assistance en ligne est mis en place. Il est joignable au 78-75-54-94 ou 50-55-53-78 ou encore au 86-87-57-26.

Edwige OUOBA

Faso7

Articles similaires

6 commentaires

  1. Bonjour. Je souhaite que mon message parvienne à qui de droit. Depuis le lancement de la plate forme, je n’ai plus de réseau. J’ai réussi à créer un compte et j’ai pu entrer quelques données. Pour les fichiers à joindre impossibles, alors que la date limite pointe déjà. Comment faire? Il est 1h45 du matin et je suis toujours devant ma machine pour pouvoir terminer, mais je ne peux même plus ouvrir ma plate forme. Il faut prolonger la date ou alors trouver une solution pour ceux qui n’ont pas pu donner tous les renseignements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page