Burkina Faso : Colonel Ouédraogo Isabelle Valérie, la passionnée de l’environnement

Amoureuse de la nature, le Colonel Ouédraogo Isabelle Valérie a épousé le corps paramilitaire des eaux et forêts pour être plus proche de l’environnement.

Colonel des eaux et forêts, Ouédraogo Isabelle Valérie est titulaire d’un BAC D. Au cours de ces études en économie à l’université Joseph Ki Zerbo, elle passe le concours des eaux et forêts pour le cycle assistant en 1994. Son choix est motivé par sa curiosité et son amour pour le métier.

« Quand j’étais toute petite, à l’école primaire, je partais en pique-nique avec mon papa dans une brousse. J’ai remarqué qu’il aimait cette nature (…). Il m’a parlé des vertus de l’arbre. Je lui ai demandé, mais qui garde ces arbres ? Il m’a dit qu’il y a des gens qui gardent ces arbres et on les appelle des forestiers », explique-t-elle.

Afin de répondre aux besoins d’aménagement et d’amélioration de l’environnement qu’elle aime tant, le Colonel Ouédraogo a, après le cycle assistant, fait le cycle contrôleur à l’école des faunes de Garoua au Cameroun. De retour au Burkina Faso, elle a poursuivi sa formation en étudiant à l’Institut du Génie de l’Environnement et du Développement Durable (IGEDD) pour le cycle inspecteur. Elle obtient sa licence professionnelle en Gestion, Traitement et Valorisation des Déchets (GTVD) et un master en management de risque industriel et environnemental.

Le Colonel Ouédraogo a occupé plusieurs postes depuis son intégration dans ce cadre paramilitaire des Eaux et forêts. Il s’agit de cheffe de service départemental de Sanpelga dans le Sahel, cheffe de service éducation environnementale de Bangreweogo, directrice régionale de l’environnement dans le Centre-Sud, directrice de l’intendance et de la logistique, chargée de la gestion de l’armement de la logistique. Elle a aussi été directrice générale adjointe des eaux et forêts.

Dame Daho est actuellement inspectrice technique des services au ministère de l’Environnement, de l’eau et de l’assainissement. « Je travaille dans le domaine de l’appui-conseil. S’il y a un dysfonctionnement quelque part, mon service a la charge de se déplacer et faire des investigations, des contrôles pour voir qu’est-ce qui ne va pas, afin de pouvoir proposer des solutions dans le sens de l’amélioration », informe-t-elle.

Ancienne directrice générale adjointe des eaux et forêts, Colonel Ouédraogo Isabelle Valérie épouse Daho est actuellement inspectrice technique des services au ministère de l’Environnement, de l’eau et de l’assainissement.

Ce dysfonctionnement peut concerner un agent et son supérieur ou un agent et un usager de l’environnement. Le dysfonctionnement peut aussi concerner un agent et un usager de l’environnement. « J’ai la charge de faire les contrôles, les investigations et autres. Évidemment, pour contrôler un phénomène, il faut connaître parfois le domaine, et comme j’ai travaillé dans beaucoup de domaines au niveau de l’environnement, cela me donne une vue d’ensemble dans les investigations », note le Colonel des eaux et forêts.

Dans ce corps paramilitaire, les femmes sont envoyées sur le terrain au même titre que les hommes, en fonction du résultat recherché. « Lorsque vous partez au niveau des gardes, vous allez voir des femmes. Pour les cas de police forestière, elles rentrent en brousse exactement comme les hommes et il n’y a pas de problème », note la directrice générale adjointe des eaux et forêts, rencontrée le mercredi 28 février 2024 au parc Bangreweogo.

Le saviez-vous ? Certains animaux sont sensibles au bruit

Dame Daho est fascinée par le cadre multidimensionnel et les interactions qui existent dans l’environnement. « Ça me plaît de dire en quoi cet arbre que vous voyez, lorsque vous le détruisez, ce que ça amène comme conséquence. Ça me plaît de savoir quel facteur socio-culturel peut impacter positivement ou négativement cet environnement », dit-elle.

Rien n’échappe à l’amoureuse de l’environnement. Elle maitrise l’impact de l’action humaine aussi bien sur les arbres que sur les animaux. « Il y a des animaux, lorsqu’il y a du bruit, en termes de nuisance ou trop d’odeur toujours, en termes de nuisance ça les amène à avorter. Lorsque vous installez une unité quelque part, prenez le soin de regarder la faune existante et voir si le bruit ou la pollution en termes de fumée ne va pas déranger la vie de ces animaux. Si oui, quelles dispositions, il faut prendre ? Si non, les dispositions à prendre également », nous apprend-elle.

« On ne va pas avantager les femmes parce qu’elles sont femmes »

Mariée et mère de trois enfants, le Colonel Ouédraogo Isabelle est soutenue par son époux, qu’elle connait depuis le lycée.

« Il m’a toujours soutenue. Lorsque je dois faire un concours, il m’a toujours soutenue et accompagnée pour que je ne rate pas. Il me dit souvent, essaie de te reposer. Ce n’est pas bon pour ta santé. Il y a certaines missions, quand je pars, c’est monsieur qui garde les bébés. Je précise que ce sont les bébés. Je ne dis pas les enfants, mais les bébés », insiste-t-elle.

Elle est également soutenue par ses enfants. « Les enfants aussi comprennent. Tout est une question d’apprentissage. Depuis le berceau, moi, j’habitue mes déplacements aux bébés. Je te fais comprendre que ce n’est pas à tout moment que tu m’auras à tes côtés. Ça commence depuis que l’enfant est bébé », informe-t-elle.

Avec sa grande expérience, dame Daho invite ses sœurs et filles à plus d’ardeur au travail pour construire une belle carrière.  « Il n’y aura pas de cadeaux pour elles. On ne va pas avantager les femmes parce qu’elles sont femmes. Si tu as des insuffisances dans certains domaines, on peut t’aider à surmonter ces insuffisances », interpelle-t-elle.

De l’avis du Colonel des eaux et forêts Ouédraogo Isabelle épouse Daho, la planification, la discipline, l’organisation à la maison comme au service constituent le secret de réussite d’une femme. C’est pourquoi, elle trouve que ce n’est pas juste de considérer la journée du 8-Mars comme une fête, mais un moment de réflexion pour les femmes sur leur contribution dans la vie sociale, économique, politique et culturelle.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page