Burkina Faso : Chaque 15 mai désormais consacré à la commémoration des coutumes et traditions

Le président de la transition, le Capitaine Ibrahim Traoré, a présidé ce 6 mars 2024, l’hebdomadaire Conseil des ministres. Au cours de ce dernier, un décret portant institution de la journée des coutumes et des traditions, le 15 mai a été adopté. Cette décision a pour but de réaffirmer la laïcité de l’Etat et de valoriser les coutumes et traditions du Burkina Faso.

Désormais, le 15 mai de chaque année est férié et est consacré à la commémoration de la journée des coutumes et traditions au Burkina Faso. Les départements ministériels concernés et plusieurs personnes ressources, notamment les chefs coutumiers ont été consultés dans le cadre de l’institution de cette journée, a indiqué le ministre en charge de l’administration territoriale, Émile Zerbo.

“Après les échanges, la journée du 15 mai a été choisie. Désormais, toutes les journées du 15 mai seront consacrées à la commémoration de nos coutumes et traditions”, a déclaré Émile Zerbo à sa sortie du Conseil des ministre de ce jour.

Cette journée de commémoration vient s’ajouter aux autres fêtes religieuses célébrées au Burkina Faso, notamment les fêtes de Noël et Pâques principalement pour les Chrétiens et Ramadan et Tabaski pour les musulmans.

Dans le cadre de la promotion et la valorisation de la culture burkinabè, le gouvernement de transition a adopté, en décembre 2023, un projet de loi portant révision de la Constitution. Ce projet de loi consacre les langues nationales comme langue officielle et le français relégué au rang de langue de travail.

Lire aussi ➡ Burkina Faso : Des traditionnalistes honorent leurs ancêtres sur les rives du barrage de Tanghin

Edwige Ouoba

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page